They see me leakin', they hatin'... (avec spoilers)

Avis sur Citizenfour

Avatar Toko
Critique publiée par le

Nous sommes au début de l'année 2013, la réalisatrice de documentaires Laura Poitras, célèbre pour ses films sur les actions des Etats-Unis après le 11 septembre 2001, commence à recevoir des emails anonymes signés par un certain Citizenfour, qui prétend pouvoir exposer au grand jour des preuves montrant que les services de renseignement des Etats-Unis mais également de nombreux gouvernements du monde, collectent toutes les données informatiques des individus et suivent ainsi tous leurs faits et gestes 24h/24 dans le plus grand secret.
Suite à des échanges d'emails pendant plusieurs mois, toujours anonymes et cryptés afin de ne pas se faire prendre, Citizenfour demande à Laura Poitras ainsi qu'à deux journalistes du Guardian, Glenn Greenwald et Ewan MacAskill, de le retrouver à Hong-Kong dans un endroit précis, à une heure précise et en faisant attention. Arrivés à Hong-Kong, les trois investigateurs retrouvent Citizenfour dans un hôtel, il s'agit alors d'un jeune homme totalement inconnu mais qui va pourtant devenir dans les heures qui suivent l'un des hommes les plus recherchés des Etats-Unis, Edward Snowden.

Durant ce séjour à Hong-Kong qui va changer la face du monde et qui va être le centre du film, Poitras filme cette rencontre avec Snowden, jeune employé de la NSA à Hawaï, qui a dérobé des informations confidentielles à ses employeurs et qui a laissé sa vie et sa famille derrière lui pour partir à Hong-Kong. Avec ce documentaire, nous découvrons les coulisses de la divulgation de ces informations depuis la chambre d'hôtel de Snowden et l'impact que ces révélations ont eu sur le monde mais surtout sur les vies des particuliers et des personnages, en particulier Snowden lui-même.

Héros pour certains, traître pour d'autres, Edward Snowden est un personnage finalement assez méconnu par rapport à ses actions. Avec le portrait qui est dépeint de lui dans ce documentaire, Snowden n'est pas, contrairement à ce que l'on pourrait penser, un grand révolutionnaire anti-Amérique ni un homme au grandes ambitions politiques. Ici, nous rencontrons en même temps que la réalisatrice un jeune homme entre 20 et 30 ans qui a décidé de vivre une vie de fugitif pour le bien commun, qui estime faire ce qu'il y a de juste pour la société et pour son pays alors que ce dernier va tout faire pour l'arrêter. C'est également quelqu'un qui a peur, à la fois peur pour sa famille mais aussi peur pour lui, chaque coup de téléphone provoque une angoisse dans la chambre d'hôtel. Avec cette peur une atmosphère paranoïaque s'installe et une sensation d'être constamment observé se fait de plus en plus ressentir (coups de téléphone à répétition, filature suspecte, etc...).

Une scène du documentaire, qui est je pense la meilleure, montre comme aucune autre la transition qui s'opère chez Snowden entre l'homme normal et le fugitif, il s'agit de la scène des premières divulgations. Dans cette scène Edward Snowden allume son ordinateur portable et s'apprête alors à commencer l'explication de ses informations et des détails des secrets de la NSA aux deux journalistes. Mais alors qu'il essaye de leur parler, Snowden ne cesse d'être interrompu par l'alarme à incendie de l'hôtel. Ce passage est incroyable, l'alarme sonne et sonne, comme pour prévenir Snowden que s'il commence à révéler ses secrets, il ne pourra plus faire marche arrière, ce passage montre l'exact moment où Snowden est devenu ce qu'il est aujourd'hui, c'est à partir de ce moment que l'angoisse va commencer à s'installer dans la vie du jeune homme, des journalistes et de la réalisatrice.

La musique, excellente, appuie tout le long du film ce sentiment de regard invisible qui plane au-dessus des protagonistes.

"Citizenfour" est un documentaire qui montre sans concession ce dont sont capables les gouvernements à propos des écoutes des services de renseignements, mais surtout des vies que ces écoutes ont transformé. Depuis cette chambre d'hôtel de Hong-Kong, nous observons un monde pris par surprise par les révélations de Snowden et qui remettent en question du jour au lendemain cette notion si fragile qu'est la notion de "vie privée". Nous suivons ce personnage, qui, en voulant simplement changer le cours des choses par l'information, va être tout en étant conscient des risques, embarqué dans la plus grande affaire d'espionnage de ce début de siècle. Nous suivons le parcours de journalistes au Brésil et en Grande-Bretagne qui vont être confrontés au choix d'informer ou de rester dans le rang. Nous suivons des gouvernements tentant d'échapper à la vérité.

Ce documentaire, à la fois captivant et passionnant, montre comme rarement les fragilités des nouveaux médias et les conséquences que peuvent entraîner leurs manipulations. Une chose est sûre, c'est qu'après avoir vu ce film, vous ne regarderez plus jamais votre ordinateur de la même façon.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1648 fois
32 apprécient

Autres actions de Toko Citizenfour