Citizenfour est-il le "1984" du XXIème siècle ?

Avis sur Citizenfour

Avatar Hawk
Critique publiée par le

Ce documentaire est très particulier parce qu’il s’agit de suivre, en temps réel, les révélations d’Edward Snowden et ses conséquences au niveau mondial, ainsi que le travail d'investigation du Guardian. Contrairement à ce que l’on peut penser, il ne s’agit pas d’une reconstitution mais du processus choisi par Ed pour justifier ses actes et se procurer, en quelque sorte, une protection médiatique. La présence de Soderbergh, en tant que producteur, peut surprendre alors que ce n’est pas une fiction reconstituée. Même HBO a contribué à ce que ce documentaire réalisé par une femme, Laura Poitras, existe.

On sait bien que, depuis le Patriot Act, le tout sécuritaire l’emporte aisément sur les libertés individuelles aux États-Unis. Cette démarche qui s’accroît au fil des années, dans de nombreux pays, contribue à l’émergence d’un comportement systématique de méfiance pour tout ce qui est considéré comme étranger ou suspect. Sauf que, maintenant, les États mettent en place des systèmes intervenants avant même que certains crimes ne soient commis. Qui a dit Minority Report ? Oui, dans une certaine mesure, sauf que cela devient réel. Et pas uniquement pour les appareils tactiles.

J’en reviens à Citizenfour qui, par la force de son sujet et du montage, tient en haleine jusqu’au bout. Après l’avoir vu, le fait qu'il est obtenu un Oscar est assez étonnant, quand on connaît l’impact de son action dans son propre pays. Pour ceux qui parlent du "happy end", ils ont dû oublier l’aspect réel de ce qu’ils venaient de visionner. Citizenfour est utile et nécessaire pour comprendre l’orientation du tout sécuritaire dans les pays les plus démocratiques de notre chère planète. Et ceci, dans le but de contrer la menace de tout ce qui est étranger, au nom de la protection de la Nation et, ensuite, de ses citoyens, mais dans une moindre mesure (Présomption d’innocence où est-tu ?). Pour eux, l’intérêt général prime sur les intérêts et libertés individuelles.

Ne devrait-il pas y avoir un minimum de garde-fous ?

Ce documentaire nous permet de prendre conscience que notre liberté individuelle mérite d’être défendue, surtout quand on n’a rien à se reprocher.

Citizenfour est-il le "1984" du XXIème siècle ? Certainement, mais l'avenir proche nous le confirmera, si les citoyens du monde ne se réveillent pas.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 356 fois
9 apprécient · 1 n'apprécie pas

Hawk a ajouté ce documentaire à 5 listes Citizenfour

Autres actions de Hawk Citizenfour