Affiche Cléo de 5 à 7

Critiques de Cléo de 5 à 7

Film de (1962)

Marcher dans Paris

Dans l'un des plus beaux moments du film, Cléo est adossée au piano, Michel Legrand joue un air magnifique et la caméra s'approche d'elle. Elle chante, ses larmes coulent, la caméra se resserre sur son visage et il n'y a autour plus que du noir : elle apparaît là dans toute sa nudité. A l'image il n'y a plus qu'elle et ses larmes, rien derrière, rien devant, rien à gauche, rien à droite.... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

53 6
Avatar B-Lyndon
10
B-Lyndon ·

Critique de Cléo de 5 à 7 par Gérard Rocher

Cléo est une jeune et jolie chanteuse à succès mais cette situation lui est montée quelque peu à la tête. Cette femme frivole, capricieuse et déconnectée des réalités de la vie, vient de subir une biopsie à dix-sept heures et doit en connaître le résultat pour dix-neuf heures. L'attente est longue pour Cléo. Dans ces moments là, les minutes comptent doubles et l'anxiété l'envahit. Pour... Lire l'avis à propos de Cléo de 5 à 7

44 8
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

Florence de 5 à 7

Quand j'ai appris le décès d'Agnès Varda, je me suis dit qu'il serait enfin temps de m'intéresser à son œuvre. Et merci Arte d'avoir eu la bonne idée de proposer Cléo de 5 à 7 sur son site. J'avoue que je me suis demandé où je mettais les pieds au départ. Le propos m'intéressait peu, les situations encore moins, des transitions sont hasardeuses et le jeu de certains acteurs était très... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

6 8
Avatar Caledodub
7
Caledodub ·

Critique de Cléo de 5 à 7 par Alligator

mai 2010: C'est ce qu'on appelle un rendez-vous manqué. Un gros lapin. Sur le moment, à la fin du visionnage, je ne festoie pas vraiment, partagé entre la sensation que ce film est important et le sentiment de frustration né du peu d'empathie ressenti pour le personnage principal. Je me suis longtemps ennuyé du conflit intérieur que subit la pauvre Cléo, la futile Cléo, la gamine Cléo. A partir... Lire l'avis à propos de Cléo de 5 à 7

11 6
Avatar Alligator
7
Alligator ·

Corinne marchant

C'est beau, c'est noir et blanc, c'est Nouvelle vague ! Quelle belle période bénie que les années 60 dans le cinéma français. Agnès Varda représentant fièrement le cinéma féminin face à des Godard ou des Truffaut. Sauf que son Cléo (premier film que je vois d'elle, outre son intriguant et ébouriffant « Les Plages d'Agnès ») manque de chair sous des airs d'intello rébarbatif. La mise en scène est... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

23 4
Avatar Before-Sunrise
5
Before-Sunrise ·

Sur les pavés, la nouvelle vague !

Cléo, jeune et jolie chanteuse, pas encore très connue, mais aux débuts prometteurs est inquiète. Elle attend les résultats d’examens médicaux pour 7 heures du soir. Il est 5 heures de l’après-midi. Elle pense qu’ils seront mauvais, qu’elle est gravement malade (un cancer, sans doute) et pour en avoir le cœur net elle va voir une cartomancienne qui confirme ses craintes. Le film se déroule... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

9 7
Avatar Roinron
8
Roinron ·

Un film fragile, sensible, touchant... et une belle réussite !

Drôle de coïncidence (enfin, façon de parler)... Depuis plusieurs mois, l’envie me prenait de revoir « Cléo de 5 à 7 », l’un des films clés de la Nouvelle Vague. Alors qu’Agnès Varda nous a quitté, deux jours après je le regardais de nouveau. Cela faisait longtemps que je n’avais pas vu ce long métrage, au moins 10 ans après un premier visionnage qui m’avait conquis. Entre temps, je me suis... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

7
Avatar Arthur Debussy
8
Arthur Debussy ·

Varda, touche "féminine" (de) la Nouvelle Vague.

Je voue pour Madame Varda une passion étrange, peu connaisseur de sa filmographie je trouve qu'il s'en dégage quelque chose de simple et de malicieux. Il me fallait donc passer par la case "Cléo" et je n'en fus pas déçu ! Varda nous livre un passage de la vie d'une femme, une tranche de vie, de 5h à 7h. Ce qu'on découvre c'est si cette tranche sera décisive pour Cléo. Varda nous amuse... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

6 7
Avatar Tob
7
Tob ·

Cléo est-elle féministe ?

Sur Cléo de 5 à 7, il y a deux choses à dire : la première, c'est l'engagement féministe d'une des plus grandes réalisatrices françaises, la dénommée Agnès Varda. La deuxième, c'est que ce film raconte sans spectacle la lente prise de conscience de l'ennui profond, doublée d'une impasse comportementale. Cléo est en tous points le souhait même du patriarcat : elle sexuelle et sexualisé... Lire l'avis à propos de Cléo de 5 à 7

6 2
Avatar OVBC
7
OVBC ·

cléo de 17h à 18h30

toute la filmographie de varda est géniale. ce film-ci, un des premiers, vaut le détour pour: cette idée de tourner un film d'une heure et demi sur une heure et demi de la vie d'une femme, très belle au demeurant, trottant dans paris, inquiétée qu'elle est par la nouvelle qu'elle attend (et avec une grande peur depuis le début... mauvais présages d'une voyante obligent...). le concept est bon,... Lire la critique de Cléo de 5 à 7

4
Avatar pascoal
8
pascoal ·