Affiche Clerks, les employés modèles

Critiques de Clerks, les employés modèles

Film de (1994)

Critique de Clerks, les employés modèles par TheoC

Le film sans budget par excellence, Clerks malgré un fil narratif ténu parvient à faire sens d'une série d'événements incongrus qui surviennent au cours de la journée de Dante qui est obligé de remplacer son boss pour tenir l'épicerie durant un de ses jours de congés. Les personnages sont irrévérencieux au possible mais leur dialogue familier aide à se lier d'amitié avec eux. Sans... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar TheoC
6
TheoC ·

Les Neufs Cercles de l'Enfer de Dante

Lorsque l'on apprécie un réalisateur en particulier, c'est toujours une bonne idée de voir ou revoir son tout premier film parce qu'il a en principe tenté (et parfois réussi) à créer quelque chose d'énorme avec un budget très restreint. Des exemples de réussite au premier essai, il y en a (Reservoir dogs, Bound, etc.) et le cas de Kevin Smith avec "Clerks" en fait partie. C'est même un cas... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Choda-boy
8
Choda-boy ·

REGARDEZ CE FILM EN SOIREE AVEC VOS POTES! C’EST UN ORDRE!

Clerks est un chef—d’œuvre en tous points réalisés par Kevin Smith en 1994 et racontant la journée atroce de Dante, qui se retrouve obligé, un samedi, d’aller bosser dans la superette de merde de son patron alors qu’il avait prévu d’aller faire un hockey avec des potes. Le film est une comédie extrêmement drôle reposant sur des dialogues écrits avec minutie que s’échangent Dante et Randal, le... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Alexandre Gibier Verrier
10
Alexandre Gibier Verrier ·

Critique de Clerks, les employés modèles par gruute

La découverte de ce film en 97 avait été plaisante : 2 glandeurs un peu geeks, des conversations assez hallucinantes (les couvreurs qui bossaient sur la 2e étoile noire... mdr !), des persos barrés (Jay et Silent Bob, etc.). Force est de reconnaître qu'aujourd'hui, à la revoyure, on sent quand même le manque de moyens (pas trop grave) mais surtout le manque de talent d'acteurs de la... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar gruute
6
gruute ·

Pour les années 90 sur pellicule, pour la fraicheur du film

Clerks n'est certes pas le film le mieux rythmé du monde car nous ne voyons que des dialogues filmés entre des personnes assises ou debout dans une épicerie et je me suis même surpris à m'ennuyer durant le film. La réussite du film tient plus dans le fait qu'il est parvenu à capter l'air du temps et que l'on assiste là à une restitution qui semble parfaite des années 90 (les VHS, les tenus... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar Stan Bsn
6
Stan Bsn ·

Numéro 37.

Clerks est un film très original et très bavard. Kevin Smith réussit l'exploit de nous tenir en haleine avec un récit tout à fait banal qui ressemble plus à une suite de sketch qu'à une vraie histoire, des personnages aussi vulgaire que loser et un budget riquiqui. Autant dire que le film avait toutes les chances de se casser la gueule, et pourtant la recette fonctionne grâce à de très bons... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

Avatar Memento_Mori
8
Memento_Mori ·

Critique de Clerks, les employés modèles par CJ33fr

Métrage amateur tourné en noir et blanc (pour info la bande originale a couté plus cher que le reste), Clerks nous montre une journée de Dante Hicks et Randal Graves, deux employés, l'un de l'épicerie Quick Stop, l'autre du magasin de location de vidéo RST Vidéos. Leur journée est remplie de situations plus cocasses les unes que les autres, entre des clients étranges ou parfois vraiment idiots,... Lire la critique de Clerks, les employés modèles

1
Avatar CJ33fr
10
CJ33fr ·

Critique de Clerks, les employés modèles par Cinemaniaque

Kevin Smith est un drôle de gars : sorti un peu de nulle part, plus audacieux que doué, il réalise Clerks avec trois francs six sous (bon arrondissons à 27 000 dollars) pendant les heures de fermeture de l'épicerie où il travaille. Kevin Smith est un veinard : Clekers tombe pile au moment où le cinéma indépendant va avoir le vent en poupe et Clerks va devenir un succès financier incontestable... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar Cinemaniaque
8
Cinemaniaque ·

Critique de Clerks, les employés modèles par Mallory Moon

Evidement, le premier film que j'ai vu de Kevin Smith était "Jay & Silent Bob strike back" (en enchainant directement avec "Dogma"), on se rend compte qu'à bien des titres, "clercks" est une ébauche... Néanmoins, ça reste sympa si on prends le film au 92e degré (au moins), comme tous les autres film de Smith, d'ailleurs. Du moins ceux avec Jay et Silent Bob. Ce n'est pas le film de ma vie, mais... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar Mallory Moon
6
Mallory Moon ·

Du mal à se tenir

Les ingrédients de départ annoncent quelque chose de nourrissant, la recette tient la route, mais le plat a du mal à se tenir. Ça ne vient pas des acteurs, qui se défendent, ni du scénario, qui a le mérite d'introduire un fil rouge dans ce qui s'annonçait un film à sketches, ni des personnages, cons et attachants, ni des dialogues, franchement réussis. Alors ? C'est rare que le côté "bouts de... Lire l'avis à propos de Clerks, les employés modèles

Avatar Alcofribas
6
Alcofribas ·