Génialement modeste

Avis sur Clerks, les employés modèles

Avatar Louis Martinache
Critique publiée par le

Ca fait maintenant 3 jours que j'ai maté ce film. Et il reste dans un coin de ma tête comme le sourire sincère de la boulangère du patelin de ma grand-mère. Mais POURQUOI bon sang?
L'équation est difficile à résoudre. Aux premières secondes de visionnage, le film a des formes tout à fait ordinaires, les plans ne sont pas extravagants et le noir et blanc fait tout aussi cheap que dans "C'est arrivé près de chez vous". Les personnages donnent l'impression d'avoir été vus 100x avant : le branleur gentil, l'enflure qui lui sert de meilleur pote et la copine sympa qui ramène des lasagnes. Mais alors, cher lecteur, comment ce film parvient-il à tirer son épingle de ce noble jeu qu'est l'industrie cinématographique ?
Par les dialogues, pardi ! Ce film est magistralement bien écrit. Pas par l'intrigue, qui est assez limitée ( rappelons que la trame narrative repose autour de la vie de deux employés d'un bled perdu des U.S.), mais par ses dialogues. En regardant ce film, j'ai l'impression d'avoir découvert une nouvelle facette de l'humour qui m'était jusque là inconnue. Le film suit toujours son fil conducteur, paradoxalement en étant constamment en digression. Il pourrait se voir sous la forme de plusieurs sketchs, mais j'ai la nette impression que le film ne soit parfaitement savoureux que dans sa continuité.
Et puis cette manière de jouer avec la vulgarité, il en émane quelque chose de presque poétique.
Le reste de ma fascination pour ce film m'échappe.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 268 fois
3 apprécient

Autres actions de Louis Martinache Clerks, les employés modèles