I TRIED CLIMAX.

Avis sur Climax

Avatar Zliott
Critique publiée par le

Ceci est un extrait de ma vie entre le moment où je suis rentré dans la salle de Climax et le moment où j'en suis sorti. Donc ça spoil.

Je suis à Cannes depuis 3 jours, j'enchaine les films de la Quinzaine, je ne connais aucun film, donc c'est cool tu vois, c'est la surprise à chaque fois. Dans toute la sélection, il n'y en a qu'un dont j'avais entendu parler.
C'est lui.
C’était le film que je voulais le plus voir et le moins voir à la fois. Gaspar avait réussi à ce que personne n’en sache rien. On avait juste le titre, et un synopsis énigmatique sur la naissance, la vie, la mort, ce qui laissait penser que ce serait différent du projet sur les danseurs annoncés quelques mois plus tôt sous le nom de Psyché. En plus de ça, on nous le déconseille car paraitrait que c’est ultra dérangeant (chelou de la part de Noé………… :S).

Résultat : je me lève seul à 6h30 pour aller seul à la séance de 8h30. Un dimanche matin, c’est requinquant un Gaspar Noé. J’espère que je vais tenir jusqu’au bout. Je redoute tout. La salle est bondée, je suis en plein milieu d’une rangée, je risque d’avoir du mal à sortir. Gaspar est là, il prend des snaps, mais le mec reste Gaspar Noé jusqu’au bout et filme en faisant des mouvements de caméra de ouf et en faisant tourner son téléphone dans tous les sens.

Ça commence. C’est très joli. Une fille se traine dans la neige, en top shot. On remarque qu’elle saigne; elle hurle à la mort, c’est glaçant. La musique est super belle. Puis « vous venez de voir un film inspiré de faits réels » et générique de fin.

Ça fait 1 mn que le film a commencé, on ne comprends pas trop, on n’ose pas trop rire (peut être parce que c’est pas hilarant non plus, mais étrange, en tout cas. Ça m’plait.)

Puis on passe complètement à autre chose : des images VHS sur une TV entourées de VHS, diffuse des interviews de danseurs, chacun se présente, on leur demande s’ils ont déjà pris de la drogue, les réponses divergent.

Ça fait 30 mn que le film a commencé; Générique de début. De plus en plus surprenant. Avec des titrages ultra stylés sur fond de musique club qui tabasse, un drapeau français, une choré de 15 mn en un plan séquence qui est vachement impressionnante. Puis ils parlent, durant des plans fixes magnifiques, puis re-dansent, se servent de la sangria, parlent… Ça commence un peu à tourner en rond.

Ça fait 1h que le film a commencé; Générique de fin. Les gens applaudissent sans trop comprendre, mais moi je fais non, il s’est rien passé là les gars, ça peut pas être fini, vous savez de qui on va voir un film ou pas ?

Mais bon ça me rassurait car je me disais que ce long build-up diminuerait proportionnellement la durée de la partie FULL NOÉ MALSAINE du film.

Et en effet, ça repart, la caméra commence à flotter. La drogue commence à agir. Et commencent à s’enchainer des trucs de plus en plus horribles, genre un mec sur lequel on s’acharne qu’on enferme dehors sous la neige, un enfant enfermé dans un local électrique, une femme enceinte frappée, une meuf qui se fait bruler les cheveux, la meuf enceinte qui se mutile devant les autres qui lui crient « Suicide-toi »… Et alors qu’on suivait une autre meuf dans un couloir, caméra qui tangue, cris qui résonnent, musique de boite qui continuent de taper… J’étais étonné d’avoir tenu aussi longtemps, je me disais « ça va, c’est pas si horrible ». Et là j’ai eu des sueurs froides, ma vue s’est troublée, j’ai eu envie de vomir. Je ferme les yeux mais ça passe pas, et bah du coup j’ai plus le choix, je me lève, je dérange tout le monde, je sors, je m’assois, je souffle, je respire. Il devait rester 20 mn, mais ça servait à rien que je re-rentre. Du coup je suis parti me changer les idées sur la plage. C’est pas plus le film qui m’a choqué mais la sensation qu’il m’a fait ressentir.

Mais là où c’est ultra pervers, c’est qu’en y repensant, c’était VACHEMENT BIEN. J’écris ça 1 semaine après et je m’en rappelle encore super bien, je pense que je veux le revoir. Faut juste que mon petit coeur tienne. Et que je sois pas loin de la sortie.

Toi aussi, partage ton expérience devant Climax avec le hashtag de ton choix.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1015 fois
11 apprécient · 1 n'apprécie pas

Zliott a ajouté ce film à 6 listes Climax

Autres actions de Zliott Climax