La salsa du démon

Avis sur Climax

Avatar Volte
Critique publiée par le

Bonne nouvelle pour les nauséeux habitués à quitter la salle à mi-parcours, Noé a décidé de balancer son générique de fin en début d’étape. Le jeune Gaspar, cinquante-cinq ans, se veut audacieux. Il nous invite à découvrir sa piaule où s’entasse sa collection de dvd. Le procédé est d’une infinie finesse. À l’image d’un chômeur quinquagénaire faisant mine de bouquiner du Rimbaud devant une fac de Lettres dans l’espoir de brancher de l’esthète en mini-jupe. « Tu le vois mon Zulawski ? Il te plaît mon Zulawski ? Ah, ce qu’il est beau mon Zulawski ! »

Avant l’immanquable dédicace à Possession, nous avons tout de même droit à une scène de danse endiablée. On remue les bras en l’air en simulant une noyade, on se jette au sol en simulant un malaise, on s’agite en simulant une crise d’épilepsie. L’ensemble est aussi chaotique que le spectacle hip-hop de fin d’année de la 5eme B de Cergy-Pontoise mais le cœur y est. Au moment précis où un danseur se déboîte puis remboîte l’épaule en cadence, j’ose un coup d’œil discret sur le reste de la salle de ciné. Pas grand monde. Il y a bien un type à côté de moi, la mine déconfite. Une silhouette de personnage houellebecquien. Nos regards dubitatifs se croisent.

  • Excusez jeune homme, c’est bien ici, le film de cul ?
  • Vous avez trois ans de retard, monsieur. Le porno, c’était Love.
  • Oh mince, tant pis.
  • Attendez, y’aura sûrement de l’inceste un peu plus tard.
  • Bon, bon… je vais rester mais juste par curiosité.

J’en reviens à la troupe qui s'agite sur fond de drapeau tricolore, le spectacle finit même par m’émouvoir. Cette France « black, blanc, beur » soudée, unie. La communion dans l’effort et la performance. On avait plus vu pareille cohésion depuis la coupe du Monde 98. Mais dès le coup de sifflet final, le vivre-ensemble se mange un tacle assassin. T’as ce coquin de Manu Petit qui balance du Destop dans la sangria pour pimenter la soirée. On accuse Zizou, le maghrébin pas trop branché alcool, d’avoir fait le coup puis on l’invite gentiment à s’essayer au ski alpin en chaussettes. Pendant ce temps, Laurent Blanc chahute avec la sœur de Lilian Thuram. Lilian n’est pas très partageur, surtout avec Lolo, dont le nom de famille sonne un peu trop Boulogne Boys à son goût. L’ancien entraîneur du PSG se prend une extrême-droite dans la mâchoire et un svastika sur le front national. S’en suit l’enfermement de Christian Karembeu dans le local à poubelle, les déambulations de Didier Deschamps qui se prend pour Isabelle Adjani et le penalty de Marcel Desailly dans un fœtus pas encore né. On peut désormais émettre l’hypothèse que l’association fraise-banane-vin rouge-Destop irrite un peu le palais.

Les fulgurances visuelles s’enchaînent à mesure que la petite équipe se dissout de l’intérieur. Musicalement, c’est l’extase. La gestion du hors-champ régale. L’atmosphère est suffocante. Emporté par l’enthousiasme, je balance un « quel film ! » à mon voisin dépressif. Là, je le découvre à poil sur son siège en pleine séance de zumba. Je me mets à trembloter du museau dans la foulée. Pas bon signe. Et effectivement, cinq minutes plus tard, je me contorsionne façon gymnaste du Cirque de Pékin.

  • Qu’est-ce qu’il nous arrive ? je gueule au voisin tout en me passant le tibia derrière l’oreille.
  • Ils ont foutu une saloperie dans le pop-corn.
  • Oh merde, comment qu’on va s’en sortir ?
  • D’après la fin du film, y’a pas trente-six options… soit on couche ensemble, soit on crève. Mais qu’on se rassure, la mort est une expérience extraordinaire.
  • Il est incroyable ce Noé, il peut pas s’empêcher de conclure par une gaminerie d’ado acnéique.
  • Un peu comme vous avec vos critiques.
  • Oh le vilain, si j'étais pas en train d'imiter le crabe, vous auriez peut-être eu droit à une petite tape sur la main !
Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1642 fois
46 apprécient · 5 n'apprécient pas

Volte a ajouté ce film à 1 liste Climax

  • Films
    Cover La Galerie des Innotables

    La Galerie des Innotables

    Le terme “innotable” n’existe pas, en revanche les films bien chiants à noter il en existe un paquet.

Autres actions de Volte Climax