Avis sur

Clueless par Eric31

Avatar Eric31
Critique publiée par le

Clueless est une très comédie teen movie au féminin (très rare pour être souligné... du moins a cette époque) écrite et réalisé par Amy Heckerling qui met en scéne Cherilyn « Cher » Horowitz (jouée par la très craquante Alicia Silverstone qui incarne une Emma Woodhouse (moderne) inspiré par le roman de Jane Austen) une fille a papa (Melvin « Mel » Horowitz (Mr Woodhouse) un avocat réputé de Beverly Hills joué par Dan Hedaya) qui (tout comme dans le roman) régente la vie de ses proches... parmi lesquels Dionne Davenport (Isabella Knightley) sa meilleure amie jouée Stacey Dash qui vit avec Murray (John Knightley) un faux rebelle Black joué par Donald Faison (connu pour être le chirurgien Christopher « Chris » Turk dans la sitcom Scrubs).... Tai Frasier (Harriet Smith) une nouvelle venue dans son lycée de Beverly Hills jouée par Brittany Murphy.... et de ses profs M. Wendell Hall (Mr Weston) joué par l'excellent Wallace Shawn et Miss Toby Geist (Miss Taylor qui deviendra Mrs Weston) jouée par Twink Caplan... Tout en oubliant sa propre personne sentimentalement (A un moment elle décide d'offrir sa virginité a un bel homme élégant et courtois qui se prénomme Christian (joué par Justin Walker) un fan de film Péplum et Tony Curtis particulierement)... Terriblement fun et superficiel (comme les personnages principaux), cette adaptation libre du roman Emma de Jane Austin (devenue très culte aux USA), Clueless (Sans aucune connaissance) fut une agréable surprise de l'année 1995 (aux USA et 1996... pour mon cas), remportant auprès des critiques ainsi que des adolescents un succès inattendu... a un tel point que les tics de langage de Cher furent notamment repris par la presse et dans les cours de récréation US... Ce qui est dut a la personnalité d'une jeune actrice très craquante Alicia Silverstone (qui avait joué auparavant dans The Babysitter de Guy Ferland, le très sou estimé Souvenirs de l'au-delà (Hideaway), de Brett Léonard et Le Nouveau Monde d'Alain Corneau (que j'invite a redécouvrir) qui a commencé sa carriere à l'age de quinze ans dans trois clips du groupe d'Aerosmith " Cryin ' ", " Amazing ", et " Crazy " qui en avaient fait une veritable vedette auprès des spectateurs de la chaine MTV (Tout comme le Roméo + Juliette de Baz Luhrmann par ailleurs, ou l'on retrouve l'excellent acteur Paul Rudd qui joue (dans Clueless) Josh Lucas (George Knightley) le demi frère de Cher...)... Le succès fut tel que Clueless fut décliné en série (toujours créée par Amy Heckerling) ou le role de Cher est repris par l'actrice canadienne Rachel Blanchard... Enfin bref, alors que les héroïnes de Jane Austen feraient d’adorables personnages de comédie à la Rohmer (des jeunes filles cérébrales et sensibles rêvent d’un beau mariage mais s’entichent pour les meilleures mauvaises raisons du type qui leur convient le moins...) Au cinéma, elles sont soudain à la mode, des filles à papa langue de vipère mais chaste très superficielles (comme le sera le Bling ring de Sofia Coppola quelques années plus tard, par ailleurs) qui ont inventé un impayable jargon qui déforme aussi radicalement la réalité que la novlangue d’Orwell qui le faisait dans 1984... dans ce innocent long métrage soft, chic et juvénile qui est ici égratigné avec une bidonnante malice... Un véritable gros plaisir coupable... qui a fait école depuis Lolita malgré moi avec Lindsey Lohan, Marie Antoinette de Sofia Coppola et Easy Girl avec Emma Stone... A voir et a revoir comme tel.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 463 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Eric31 Clueless