COCO... euh... rico ?

Avis sur Coco

Avatar Kelemvor
Critique publiée par le

Coco est pété de thunes grâce à l'invention de l'eau frétillante et il veut que cela se voit. Frimeur et flambeur, rien n'est assez grand ou beau pour lui et sa famille. Même la bar-mitsva de son fils, il faut que cela devienne un évènement national et que le lendemain devienne un jour férié. Bref, Coco est un grand mégalo' et Gad Elmaleh le dinguo derrière le personnage et pour la première fois derrière la caméra.

Tout comme Chouchou (déjà porté à l'écran en 2003), Coco est un personnage issu d'un des one-man-show de Gad. Caricaturé à l'extrême, cet immigré à qui tout sourit savait chatouiller les zygomatiques à cause de ses mimiques exagérées et son incapacité à prendre du recul sur son propre nombril.
Sur grand écran, le résultat est beaucoup plus mitigé. Gad Elmaleh joue trop peu du format tant les gags sont essentiellement textuels et guère visuels. Coco devait marquer le passage de la scène à l'écran pour le comédien et son personnage, et pourtant l'impression désagréable que la transition n'ait pas été effectuée persiste.

Il faut dire que la réalisation poussive et le scénario inexistant font que cette comédie tourne très vite à vide. La gouaille et la verve comique de Gad sont indéniables mais elles apparaissent ici veines et bien trop ponctuelles pour avoir le loisir d'imprimer sur la pellicule une dynamique qui aurait permis d'éviter la monotonie. Pas ou peu de substance, pas ou peu de rebondissements, Coco est un film trouvant bien vite ses limites et dont la bande-annonce suffit à voir à elle-seule le meilleur avec la noblesse d'esprit de nous éviter le pire.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 368 fois
4 apprécient · 1 n'apprécie pas

Kelemvor a ajouté ce film à 2 listes Coco

Autres actions de Kelemvor Coco