👉 27 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Prouesse de l'animation en mouvement qu'est ce vieux clébard de Dante!

Compañeros! Coco, dernière production des studios Disney Pixar fait son entrée en cette fin d'année 2017 et Buen Dios ce que c’était bon! Présentement, vous lisez la critique d'un passionné de l'univers Disney et de l'animation 2D traditionnelle - passionné pas très emballé par ce qu'a pu faire Pixar par le passé. Et pour cause je citerai uniquement Le monde de Nemo comme véritable coup de cœur. Les autres étant de l'ordre du "ouais franchement cool...MAIS...". En d'autres termes j'avais toujours facilement quelque chose à redire et l'animation en 3D me posait problème...

Petit à petit, réconcilié que très tard avec des productions Disney et Dreamworks en grande partie j'avais jusqu'à lors fait mon grincheux en regrettant la période nostalgique de l'animation traditionnelle que l'on retrouve dans les classiques Disney. Finalement Le Monde de Nemo, Le Monde de Dory et puis enfin Coco pour ne citer que du Pixar m'ont fait considérablement changé d'avis; les images de synthèse se révèlent être un progrès prodigieux pour décupler une expérience qui se veut être riche en émotion. C'est tout justement ce qu'est Coco, une formidable aventure gorgée d'émotions.

L'une des raisons principales: Dante, le chien! Plutôt surprenant certains me diront. Cela dit, vous noterez les incroyables techniques d'animation réalisées sur l'animal. En plus d'être extrêmement drôle, on y décèle un travail de génie réalisé sur sa motrocité, l'articulation de son corps, de ses membres ainsi que ses mouvements minutieusement pensés pour retranscrire le divertissement, la folie, l'amusement et le comique. Certains en me lisant pourraient me dire que cette prouesse est également visible chez les autres personnages, tel qu'Hector qui aime jouer avec son propre squelette. Mais c'est flagrant avec Dante, car c'est un animal et il ne parle pas - ouais très perspicace de ma part - et pourtant il arrive à détenir une forte personnalité. Puis cette manière de courir, de sauter, de rouler sa langue autour de son museau c'est du pur divertissement et du pur délire. Un travail fait avec brio!

Jusque là, personne d'autre que Pixar ne présente aussi bien un personnage qui parvient à optimiser a maxima son environnement. Je trouve qu'en soit, cela devient une stratégie de différenciation notable chez Pixar. Le travail effectué sur Hank, la pieuvre dans Le Monde de Dory vient inéluctablement renforcer mes propos. C'est très agréable pour l’œil et c'est particulièrement innovant! Barvo Pixar c'est du génie!

Outre cette fixette sur el estupido Dante, Coco est un véritable spectacle de couleurs, celui-ci révélateur du travail faramineux voué au background du récit. Vous ne serez pas déçu de la représentation qui en est faites de la culture mexicaine, des traditions, du folklore et surtout de la particularité de ces communautés à fêter Halloween selon un esprit très festif, musical et plein de gaieté. Le résultat étant plus que bluffant - encore plus étonnant que ce qui a été fait sur Moana à mon humble avis.

Coco est aussi un film d'animation qui narre à la perfection l'histoire des différents membres de la famille; on ne s'y perd pas une seconde avec tous ces muchachos tant la narration est soignée. Enfin, et ce tout comme Le Monde de Némo, j'y retrouve de supers situations émotionnelles, ces dernières couplant admirablement la joie et le drame dans les mêmes séquences. Pixar présente la mort aux enfants de façon extrêmement astucieuse et clairvoyante. C'est pourtant un véritable défis d'exploiter une telle thématique pour les niños et niñas .

Pour finir, ce succès je l'anticipais. Durant mon séjour à Disneyland, je découvre avec grande surprise que le parc avait thématisé un de ses lands en y incorporant des personnages et créatures du prochain film d'animation qui répondait au doux nom de Coco, et ce pour les festivités d'Halloween. Je pressentais déjà le succès du film rien qu'à la beauté des décorations. Aaaah ces lumières et couleurs flamboyantes qui ornaient les architectures de ce cher Frontiereland.

Señoras y Señores, et vous les enfants... Allez voir Coco!

Jordan_Michael
7
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a 4 ans

9 j'aime

2 commentaires

Coco
Walter-Mouse
9
Coco

Ce n'est qu'un au revoir

Coco pourrait très bien marquer un tournant dans l'histoire de Pixar. Jusqu'à présent, le studio de Luxo Jr. s'était toujours spécialisé dans les œuvres contemporaines au regard porté sur l'avenir et...

Lire la critique

il y a 4 ans

110 j'aime

6

Coco
Sergent_Pepper
8
Coco

Se souvenir des belles causes

C’est généralement sur le terrain de l’originalité que Pixar se distingue, comme en témoigne leur dernière grande réussite, Vice-Versa : un talent singulier pour trouver la bonne idée et...

Lire la critique

il y a 4 ans

103 j'aime

1

Coco
Pepsimon
1
Coco

Coco par ci coco par là

Moi j'en ai marre des communistes

Lire la critique

il y a 4 ans

74 j'aime

16

Le Choc des Titans
Jordan_Michael
7

Réédification du Péplum et come-back d'un piètre sous-genre

Parole d'un fan inconditionnel de l'original de 1980. Le Choc des Titans édifié par Desmond Davis et Ray Harryhausen est une véritable perle du septième art - oui je ne me gêne pas de parler...

Lire la critique

il y a 4 ans

10 j'aime

3

Once Upon a Time... in Hollywood
Jordan_Michael
9

Muséificaton des Arts Hollywoodiens

En deux mots Passez outre la représentativité des Sharon Tate et autres Bruce Lee, et vous vous en porterez très bien vous verrez. 9 ème merveille du monde derrière ces quelques sites...

Lire la critique

il y a 3 ans

9 j'aime

3

Coco
Jordan_Michael
7
Coco

Prouesse de l'animation en mouvement qu'est ce vieux clébard de Dante!

Compañeros! Coco, dernière production des studios Disney Pixar fait son entrée en cette fin d'année 2017 et Buen Dios ce que c’était bon! Présentement, vous lisez la critique d'un passionné de...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

2