Co-Connard !

Avis sur Coco

Avatar Beezell
Critique publiée par le

♫ Musique ♫

Je m’étais promis après autant d’absence sur Sens-Critique de revenir avec un grand film, une belle critique. Quelque chose qui fasse frémir ta petite sœur de 15 ans et ta grand-mère de 80. Quelque chose qui m’aurait permis de chopper n’importe quelle meuf à vingt kilomètres à la ronde sans aucun effort.

Et non. Il a fallu que l’un de mes coloc’ dise en trainant sur Netflix « Oh ! On mate Coco c’est cool ».

CONNARD DE COLLOC’ !!!!
(Comme tu peux t’en doute je suis de retour et putain que ça va chier !)

Alors c’est l’histoire de Coco le connard qui veut organiser la plus grosse bar-mitsva de tous les temps allant jusqu’à dépasser le nombre d’invités qu’avait atteint le petit Adolf pour sa monstrueuse sauterie polonaise. Une de ces folies, cette fiesta, mon gars ! Le con avait organisé une pyjama-partie ! En train qu’ils étaient tous venus, les convives. Y’avait tellement de monde qu’ils ne pouvaient pas s’asseoir ! On avait construit des cabanons pour l’occasion, histoire de loger tout le monde. Heureusement qu’ils étaient pas bégueules : le Dolfie y était allé à coup de lits superposés. Pis bien chauffé avec ça ! Non non, Doflie, il s’était pas foutu de leur gueule ! Une fête de dingos !

Enfin bref... Coco...

Coco, c’est clairement le film signé Gad Elmaleh et ça si tu l’avais pas compris y a déjà un problème. Parce que le mec s’est pas foulé : il a pris « touuuuuuuuuuutes » les blagues de ses sketchs et il les a collées dans ce putain de film. Enfin… est ce qu’il est juste de parler de film ...

Alors faut savoir que déjà je n’aime pas particulièrement Gad, y a quelques vannes qui ont pu me faire décrocher un sourire. Mais la dernière fois qu’il est passé dans la région et que mes potes ont voulu aller le voir en spectacle j’ai préféré aller en Ehpad jouer au bridge et pécho des vieux. Mais bon, après tout un film, c’est pas un spectacle et il m’arrive d’apprécier un film alors que je peux pas piffrer un acteur et inversement. Après faut avouer qu’il a ses fans et je suis certains qu’ils sont allés en salle pleins d’espoir.

MAIS CE N’EST PAS UN FILM ! Un enchaînement de blagues plus lourdes les unes que les autres, aucun lien ou presque entre les scènes, des personnages et des jeux d’acteurs inexistants. Sans parler des clichés… C’est dégueulasse ! (Et pourtant j’aime bien la Vérité si je mens).

Je pourrais continuer de rager comme un porc sur ce truc et cracher à la gueule de Gad. Mais je préfère cracher dans quelqu’un d’autre plutôt que de perdre mon temps avec cette merde.
Donc juste. Gad si tu m’entends : arrête de faire de la merde et reste sur scène, pas derrière une caméra et surtout « si tu pouvais fermer ta gueule » ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 92 fois
2 apprécient

Autres actions de Beezell Coco