Inégal

Avis sur Coffee and Cigarettes

Avatar Eric Pokespagne
Critique publiée par le

On a beau bien aimer Jim Jarmusch, on est au final un peu déçu par cette suite très inégale de petites saynètes tournées au fil des années par les copains du cinéaste le plus "rock", jouant pour la plupart - tous ? - sous leur véritable nom. Car si l'on comprend, et partage de temps à autre, le plaisir que Jarmusch a eu de faire parler autour d'une tasse de café et de quelques cigarettes, des gens qu'il aime de sujets futiles - ou pas tant que ça - pour nous livrer au final un portrait façon puzzle de tous nos petits tics et travers, si le côté défilé de potes branchés peut aussi séduire (ou irriter, d'ailleurs), il faut bien reconnaître que Jarmusch enchaîne pas mal de sketches d'une insignifiance assez consternante… Jusqu'à ce que, vers la fin, quelque chose vienne transcender le mécanisme paresseux de "Coffee and Cigarettes" : les 10 minutes de plaisir fin et intense que l'on vit devant le duo Coogan - Molina nous rappellent qu'un (deux ici) bon(s) acteur(s) qui joue(nt) un texte bien écrit, c'est aussi du sacré cinéma ! [Critique écrite en 2009]

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 278 fois
4 apprécient

Autres actions de Eric Pokespagne Coffee and Cigarettes