Un rêve?

Avis sur Cold War

Avatar Vynianwomen
Critique publiée par le

Cette critique ne spoile pas Cold War

Cold War est un drame, pas une romance.
Un rêve que l'on a vu, pas vécu. Car est là tous le sadisme de Pawel Pawlikowski, nous montrer un rêve que l'on ne peut pas vivre et tous ça par le mécanisme de l’ellipse apparaissant au moments où nous ne voulons pas qu'elles apparaissent.

Exemple: Zula est dans un bar et s'ennuie, Wiktor, lui, parle avec un ami. La musique est posée, les "amoureux" dansent un slow. La musique se termine et passe à quelque chose de plus funky. Zula commence à bouger et se promène dans le bar, elle attrape un premier homme, elle danse avec lui une sorte de tango alternatif et passe à un autre monsieur. Ensuite elle monte sur la table du bar et danse. Elle s'amuse, tous le monde l'admire, ils applaudissent.
Cut sur Wiktor qui porte Zula
"En Russie tu étais un vrai homme. Mais bon, je t'aime"

Cette phrase pleine de sens, montre leurs relations qui se délite à cause de la guerre
La guerre est la destruction, la destruction de leur amour (même si leur amour ne s'arrête pas comme on peut le constater à la fin), la destruction de leur passion "Les doigts qui pourrissent" ...
La guerre qui n'est pas montrée, elle est vécu, leur amour est vu, pas vécu
Voici pourquoi je me permet de traiter Pawel Pawlikowski de sadique mais aussi de génie

C'était une critique assez courte car il y a beaucoup de choses à dire sur la fin, mais le film n'est pas encore sorti en dvd
Je parlerait en détail de cette fin absolument magnifique une fois que tous les étudiants qui n'ont pas assez d'argents pour aller au cinéma l'auront vu.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 172 fois
3 apprécient

Vynianwomen a ajouté ce film à 4 listes Cold War

Autres actions de Vynianwomen Cold War