Sueurs froides

Avis sur Cold in July

Avatar Draiv
Critique publiée par le

Le cinéma de Jim Mickle a un style bien particulier qui me plait beaucoup.

Il a une espèce de nonchalance, de rythme un peu trainant qui fait qu'on en oublie qu'il nous raconte des histoires absolument horribles. Sauf à certains moments, où tout se cristallise dans une orgie de violence. Sans avoir l'air d'y toucher, Jim Mickle tisse une tapisserie en déliquescence. Tout se délite : la famille, la morale, les corps. Même la lumière dans la séquence finale... C'est un peu une déconstruction du rêve américain qui est proposée ici, et le fait que le film se passe au tournant des années 90 ne le rend que plus poignant en montrant l'intemporalité de ce mensonge.

Dans un monde qui n'a plus de sens, comment faire pour trouver sa place ? en se rattachant à ce qu'on peut contrôler ? ce qu'on peut y changer ? Toutes ces questions tourbillonnent dans la tête du personnage joué par Michael C. Hall. C'est d'ailleurs assez bien trouvé qu'il soit encadreur de tableau : définir des limites et les respecter, c'est tout ce que le personnage n'arrivera pas à faire dans ce film.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 17 fois
1 apprécie

Autres actions de Draiv Cold in July