👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Un petit huis clos avec cinq personnages. C'est le dernier de la série de sept films que Budd Boetticher a tournés avec Randolph Scott. Pour l'acteur, c'est son avant-dernier film, avant qu'il ne mette un terme à sa carrière en 1962.

thesnake
6
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Mes films avec Randolph Scott

il y a plus d’un an

Comanche Station
Ugly
8

L'art du dépouillement selon Boetticher

Je termine le cycle des 7 westerns réalisés par Budd Boetticher avec sa vedette Randolph Scott, et déjà j'ai un petit coup de blues de quitter cette association qui fut mirifique et qui nous a offert...

Lire la critique

il y a 1 an

23 j'aime

9

Comanche Station
Pruneau
7

Oh hisse éculé

Un scénario archi éculé. Randolph Scott (62 ans...) échange une femme blanche prisonnière des Indiens contre des objets de pacotille, sans savoir que son mari a promis 5000 dollars pour qui la...

Lire la critique

il y a 9 ans

9 j'aime

Comanche Station
mazthemaz
7

Tous unis contre les Comanches

Ultime volet du cycle Ranown, Comanche Station le conclut de fort belle manière, grâce à un nouveau scénario de qualité signé Burt Kennedy, et à un retour dans les emblématiques paysages minéraux de...

Lire la critique

il y a 4 ans

9 j'aime

1

La Canonnière du Yang-Tsé
thesnake
9

Critique de La Canonnière du Yang-Tsé par thesnake

Grandiose ! Des scènes extraordinaires. La bataille du fleuve, en autre. Un Steeve Mac Quen exceptionnel comme Richard Attenbourough et Richard Crenna. Bref un film qui fait partie de mes films...

Lire la critique

il y a 9 ans

3 j'aime

Les Horizons perdus
thesnake
6

Critique de Les Horizons perdus par thesnake

Adaptation du roman éponyme Lost Horizons de l'écrivain britannique James Hilton (1933), le film s'inscrit dans le genre (littéraire) des mondes perdus. Ce genre comprend des œuvres de fantasy ou de...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime

La Fièvre dans le sang
thesnake
8

Critique de La Fièvre dans le sang par thesnake

Un film sentimental hollywoodien de prime abord caricatural (un amour passionné et enflammé de deux adolescents en proie à leurs désirs, jusqu'à en tomber malades dans une Amérique puritaine à...

Lire la critique

il y a 1 an

2 j'aime