Diagnostic de la passion médiocre.

Avis sur Comment c'est loin

Avatar Ymaël Ronflé
Critique publiée par le

"Putain mais quand est-ce qu'on a commencé à kiffer la médiocrité comme ça nous?"

Avoir des rêves, c'est pas fait pour les réaliser, c'est bien trop effrayant. C'est rassurant de se dire qu'on ne met rien en œuvre pour réussir. De se dire "De toute façon je suis capable de tout, j'ai simplement la flemme". C'est beau de se complaire dans la médiocrité quand on a le choix de le faire, on peut toujours se dire "de toute façon je vaux mieux que ça, si je veux je peux être quelqu'un". On n'a plus de rêves, on a juste des envies. On vit de petites histoires en laissant passer la grande.

Le film est symptomatique d'une jeunesse moyenne, éduquée mais qui n'a pas d'envie de faire. On te donne tout mais qu'est ce que tu peux en faire? Comme Gringe et Orelsan, t'attends le bus, tu sais pas lequel. Celui qui va t'emmener au supermarché pour acheter à graille parce que la weed ça creuse? Ou celui que tout le monde attend, celui qui te choisira une destination.

Plus que ça le film est symptomatique d'une jeunesse consciente de sa propre inutilité, à qui l'on a tout donné sans lui laisser les chances d'en faire quelque chose, ou en lui laissant trop de chances, peut-être. Alors elle tourne en rond dans une pièce fermée, se complaisant dans la médiocrité la journée, se sachant foncer dans le mur, le soir venu.

Œuvre d'ados attardés, n'ayant pas voulu grandir, ni message d'espoir, ni fatalisme, seulement des images sur les émotions de certains.

"Ca à toujours été là j'crois. C'est pour ça qu'on fait les choses à moitié, qu'on termine jamais rien qu'on abandonne. Parce qu'on sait que nous même on est pas terminés, qu'on sera jamais terminés."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 5678 fois
156 apprécient · 5 n'apprécient pas

Ymaël Ronflé a ajouté ce film à 2 listes Comment c'est loin

Autres actions de Ymaël Ronflé Comment c'est loin