Conan par la nulle*

Avis sur Conan le Barbare

Avatar Noménale
Critique publiée par le

Un mutique gay, souffrant d'un complexe d’œdipe, pyromane et fan de Kiss est libéré de ses chaînes pour aller venger la mort de tout son peuple et surtout de sa mère qui ressemble vachement à Arielle Dombasle sauf qu'elle ne chante pas, c'est comme ça qu'on fait la différence.

Une force de la nature : il est capable de couper ses cheveux de manière parfaitement égale avec une lame au tranchant douteux.

Il donne de sa personne – comprenez il copule – pour obtenir des informations puis trouve un type moustachu plutôt à son goût pour l'accompagner dans ses aventures. Ils rencontrent une nana qui ressemble à Arielle alors, bon, comme ça lui rappelle sa mère, il fléchit un instant.

Finalement il décide de se barrer pour poursuivre sa vraie quête, revenir à sa vraie nature. Il y parvient presque, drague un prêtre et l'attire dans un coin sombre pour lui montrer son...Coup de coude. L'amour d'un barbare, ça se mérite. Malheureusement, l'autre n'est pas prêt à autant de sacrifices et c'est un amoureux déçu qui repart en quête de l'homme idéal.

Il décide d'aller demander conseil à DSK, un homme sage toujours flanqué de Gérard Depardieu. Bon, ils sont un peu en froid car il a tué sa mère auparavant mais qu'à cela ne tienne. DSK a peur de la concurrence alors il décide de s'en débarrasser, surtout que comme notre ami est toujours aussi peu bavard – et quand il ouvre la bouche c'est pour dire des trucs philosophiques qu'on comprend pas – il ne peut pas lui expliquer le but de sa quête.

Heureusement, Arielle-bis n'a toujours pas compris que son mec était gay et son pote moustachu espère toujours pécho. Ils viennent le sauver et lui proposent de retourner voir DSK. Pour lui faire plaisir, ils prennent le temps de se grimer comme les membres de Kiss et atterrissent en pleine partie fine arrosée de soupe de guano.

L'ami mutique se transforme un instant en inspecteur sanitaire et préfère renverser la soupe de guano avant qu'elle ne contamine tout le monde puis, juste pour faire chier DSK, il se barre avec la princesse. Et ça marche, DSK est fâché et il décide de tuer Arielle-bis. Comme Mutique-man y tenait quand même un peu – les habitudes, tout ça – il entre dans une folie furieuse et commence à avoir envie de tout cramer. Il crame Arielle-bis, attire DSK dans un piège dans lequel il ne tombera pas mais où il parviendra quand même à casser l'épée de Gérard Depardieu – les trucs Russes ça vaut pas tripette – avant de courir après DSK.

Là DSK tentera de l'amadouer en se la jouant Dark Vador mais l'autre a beau être gay, mutique, pyromane, fan de Kiss et souffrant d'un complexe d’œdipe résolu depuis la mort d'Arielle-bis, il n'est pas aussi débile que Luke Skywalker donc il tue DSK et crame tout. On ne se refait pas.

*A toi, ô, grand inspirateur inégalé...
http://www.senscritique.com/liste/La_Litterature_pour_les_nuls_ou_Les_classiques_racontes_par/354975

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 2333 fois
17 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Noménale Conan le Barbare