Poooooooooooooooooooooooooooooinnnnninnnnninnnn (c'est une musique d'angoisse)

Avis sur Conjuring : Les Dossiers Warren

Avatar Patti_Sedgwick
Critique publiée par le (modifiée le )

Alors que la touche "n" de mon clavier a des difficultés a marcher, je brave le truc et me laNce dans une petite critique parce que, je te le dis, j'ai bien aimé Conjuring.

Je suis partie avec beaucoup d'enthousiasme quand j'ai vu la bande anNonce en restant quand même persuadée que j'allais me ramasser à la sortie de la séance parce que bon, seriously, en matière de film dit "d'angoisse" ou "d'horreur" on peut pas dire que ça soit folichon ce qu'on nous donne depuis quelques années. J'ai plus l'impression qu'on nous propose du gore trash dégueu hémoglobine puissance 10 000 que de vrais films qui font peur et te font baliser de sortir seule promener ton chien le soir en longeant le Jardin des Plantes qui diffuse en boucle des rires d'enfants complétement flippant toute la maudite nuit (#truestory).
Parce que dans Conjuring mon petit, tu fais pas le malin. Alors, c'est pas non plus la révolution de 73 avec la sortie de l'Exorciste mais ça relève bien le niveau. Et puis faut le dire, le trip "tiré de faits réels qui se sont vraiment passé parce que ça existait puisque c'est une histoire vraie" c'est hyper vendeur hein. (Pour la curiosité, va donc googler la vraie face de la poupée Anabelle, tu vas voir qu'elle est pas aussi creepy)

D'abord parce qu'il reprends les codes des vieux films d'horreurs tout en se servant de ce que nous donne le cinéma actuel (c'est une belle phrase ça). Dès le générique, avec une musique bien lourde et une intro très rétro à base d'une grosse typo jaune, je trouve ça hyper jolie. Ouep, jolie. En plus, étant une fan du vintage, rétro et autres, au delà de l'histoire, l'époque a été très bieN retransmise, décors vintage à souhait, vêtements de même, les gamines ont de ces chemises de nuits, on est loin du mini short Hello Kitty H&M et Patrick Wilson a une classe d'enculé dans ces petits costumes gris et cheveux gominés _
On a vraiment de très bons acteurs, Lili Taylor offre un beau final peut-être rapide. En effet, c'est un exorcisme un peu vite expédié quand même, mais l'angoisse est là, elle n'arrive pas de suite non plus, ce qui est assez agréable parce que tu te surprends à vouloir que ça arrive, à vouloir avoir peur (comment ça vouloir avoir peur, c'est pour ça qu'on va voir ce genre de film en fait ??). Allez moi je te le conseille, ça suffit la branlette devant Saw et compagnie là.

Et il est 2h du matin, je suis HS, je reprendrais l'écriture de cette critique demain en fait.

PS - Alors super contente de revoir Burger de Sex and the City hein.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 609 fois
7 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Patti_Sedgwick Conjuring : Les Dossiers Warren