Moi moi moi moi moi et encore moi

Avis sur Connasse, princesse des cœurs

Avatar astheny
Critique publiée par le

Le succès est un mécanisme incompréhensible. Pourquoi telle chose a du succès ? Pourquoi telle autre chose n'en a pas ?
Je me pose souvent la question lorsque je suis face à ce genre de produit, la gamme "Connasse", émission de caméra cachée sans originalité devant laquelle tout le monde s'extasie.

Le format 2 minutes est déjà de piètre qualité, mais le film met bien l'accent sur tous les soucis présents dans cette série en les démultipliant.

Déjà, le principe d'une caméra cachée, c'est de mettre les gens du commun devant une situation loufoque, inédite, surprenante ou gênante et de filmer leur réaction afin de capter ces moments où les personnes sont face à l'inhabituel.
Dans Connasse, la caméra est braquée sur Camille Cottin et on se fout des réactions des gens autour. Oooh, et comme elle aime ça être regardée, se montrer, se donner en spectacle... Le post générique est affligeant : "oh oui, montrons les réactions des gens qui disent combien j'étais talentueuse et trop forte pendant mon sketch". C'est vraiment pathétique... Du coup, plutôt qu'une caméra cachée, on voit une nana faire son show à la manière d'un stand up...

...ce qui serait valable si le talent était au rendez-vous, mais ce n'est malheureusement pas le cas.
Déjà, aucune originalité dans la forme. (Baffie, Lafesse, et de multiples autres sont passés avant elle et on ne voit rien de nouveau ici, y compris le franglais répétitif). Mais on soupçonne bien souvent que certaines de ses réactions qui semblent présentées comme sur le moment ont été en fait ajoutées en post-prod, quand ce ne sont pas ses "assistantes" qui lui ont soufflé la chose à faire dans l'oreillette.

Camille Cottin me fait beaucoup penser à une Laurence Boccolini qui veut faire sa méchante en présentant le Maillon Faible mais où l'on sent combien c'est surjoué, artificiel et vide.
Ça se veut acide et relevé, mais c'est juste lisse, fade et réchauffé.

Tout ça est facile, mal foutu et la course à l'égo donne un peu envie de vomir.
Ce ne serait pas grave si on ne pensait pas que la place occupée par Camille Cottin serait sans doute mieux utilisé par des gens talentueux à qui on ne donne pas d'espace de diffusion.

Ah, et se vouloir subversive en se faisant arrêter par les flics alors qu'on a toute une équipe et un soutien derrière pour se sortir de n'importe quel mauvais pas, ça ne fonctionne pas.
Et avancer l'idée que n'importe qui peut rencontrer la directrice d'écriture d'une maison d'édition, on n'y croit pas non plus.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 391 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de astheny Connasse, princesse des cœurs