In nomine valium et lexomil sancti

Avis sur Constantine

Avatar Olivier Antoine
Critique publiée par le

Un ratage qui n'est pas sans rappeler celui de l'adaptation de Max Payne.
Beaucoup trop long compte tenu du contenu proposé. L'histoire est convenue, énième complot pour l'avènement de l'antéchrist sur terre blablabla, comme c'est un peu mince et que le tout manque de toute façon d'imagination pour créer des séquences fortes ou envoutantes le scénario est truffé de scènes aussi inutiles que longues pour augmenter la durée de l'ensemble mais quelle idée?! Pourquoi avoir voulu pousser la durée jusqu'à 1h50?? Le film dégage une grande mollesse du fait de cette longueur excessive faite de remplissage bavard et totalement désertée du moindre contenu, du coup on s'ennuie ferme, jusqu'à ce que cela en devienne insupportable d'autant plus que le récit est très embrouillé, part un peu dans tous les sens et s'y attarde, évidemment, bien trop longtemps dans le but de donner de l'épaisseur à une intrigue qui n'en a aucune. Cela fait de Constantine un film fatigant à suivre, vraiment.

Le twist final laisse complètement indifférent puisqu'il met en jeu un personnage antipathique et qui brille par son absence à l'exception d'une apparition au début, Stormare assène le coup de grâce avec son surjeu évoquant un Hannibal Lecter sous lsd dans une scène interminablement bavarde.

Visuellement c'est assez peu inspiré, les personnages ne sont pas approfondis, l'esprit du comics n'est pas là (dans Hellblazer Constantine est aussi si je me souviens bien une sorte de sorcier, pas juste un blade runner exorciste).
J'aime bien Keanu Reeves mais là c'est trop dans l'inexpressivité tout le temps. Y'a rien.
Bref, j'avais tenté de le voir il y a de cela plusieurs années et n'y étais pas parvenu car je m'étais alors tout simplement endormi. J'ai voulu revenir sur ce film pour finalement savoir ce qu'il avait à proposer. Et bien, principalement de l'ennui.
Quel était le but de ce Constantine, on peut se poser la question, même si la réponse ne semble pas devoir être cherchée bien loin: le bankable. Et c'est bien là toute l'erreur, le projet d'adapter une oeuvre noire et marginale en blockbuster lui a retiré toute sa raison d'être, cela donne un film sans qualité, sans intérêt, sans saveur, sans rien, plombée par son manichéisme et son ambition de plaire au plus grand nombre, à qui aura t-il finalement plu?

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 35 fois
1 apprécie

Autres actions de Olivier Antoine Constantine