Isolation...

Avis sur Control

Avatar artificier
Critique publiée par le

Un jeune homme sombre et torturé. Un noir et blanc qui lui va à ravir.

L'histoire d'un corps usé par les crises d'épilepsies, usé par la banlieue pourrie dans laquelle il ne s'épanouit pas, usé par les choix à faire en amour. C'est surtout l'histoire d'un homme qui avait un don : l'écriture.

Joy Division n'a jamais connu le grand succès durant son existence. Après la mort de Ian Curtis, le groupe est devenu culte. Triste à dire mais il faut des drames pour attirer les consciences.

Grâce à Control, j'ai découvert une musique froide qui tape là où ça fait mal, qui s'insinue lentement et qui paralyse. J'ai découvert une voix et un homme qui continuent de vivre à travers la musique.

Un très grand film, une belle photographie et un hommage remarquable.

"Walk in silence.
Don't walk away, in silence.
See the danger.
Always the danger.
Endless speaking.
Life rebuilding.
Don't walk away."

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 425 fois
7 apprécient

Autres actions de artificier Control