My Do Weeow

Avis sur Cooties

Avatar SlashersHouse
Critique publiée par le

Virage à 180 degrés pour Leigh Whannell ! Lui qui s’est fait connaître ces dix dernières années en scénarisant des bobines comme Saw et Insidious passe aujourd’hui à la comédie. Certes ça tape encore dans l’horreur, mais Cooties est une comédie bien avant d’être un film d’horreur. N’ayez crainte, si vous venez ici pour la bidoche, Cooties ne lésine pas sur les moyens et vous assisterez à toutes les façons possibles de tuer du mioche zombie (mais aussi de l’humain, vous aurez même droit à l’inévitable intestines-evisceration-scene façon Dawn of The Dead). En fait le métrage est à l’image de Shaun of The Dead, une comédie horrifique où l’on rit, beaucoup, très souvent, énormément, et mille fois plus que dans Zombieland, et c’est peu dire…
Déjà, voir Elijah Wood en prof qui se rêvait écrivain donne l’impression d’assister l’évolution du personnage qu’il tenait en 1998 dans The Faculty, ce qui est particulièrement amusant, sans compter le nombre incroyable de vestes qu’il se tape dans le film (et les références au Seigneur des Anneaux). Et puis, à ses côtés, on retrouve l’inénarrable Rainn Wilson, irrésistible en prof de sport idiot, superficiel, mais incroyablement burné. Deux têtes d’affiches évidemment vendeuses, et pourtant les personnages secondaires ne sont pas non plus en reste, et il est fort probable que vous pleuriez à chaque intervention de Leigh Whannell, sublime en prof de génie mais totalement barré. En fait, le seul grief que l’on aura vis-à-vis du métrage est sa partie centrale qui souffre un peu d’accalmie, lui faisant louper de peu le niveau de Shaun of The Dead, qui lui arrivait à jouer continuellement sur les deux tableaux sans en délaisser un.
Deux bonus : une discrète mais amusante satire autour de l’infâme industrie avicole américaine qui compose les nuggets destinés aux enfants (les nuggets sont la source de la contamination, de plus le générique d’intro où l’on voit leur fabrication vous passera l’envie de retourner chez KFC), ainsi qu’un stinger qui nous révèle ce qui arrive à la grenouille et au mille-pattes !
Cooties est sans nul doute l’une des meilleures comédies horrifiques de ces dix dernières années. Humour en flux tendu, clins d’oeil en pagaille, gore bien senti et scènes d’action convaincantes, il peut déjà se targuer d’être une nouvelle référence du genre.

Critique

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 613 fois
12 apprécient · 2 n'apprécient pas

Autres actions de SlashersHouse Cooties