Il n'y a pas que le virus qui tue au travail

Avis sur Corporate

Avatar Zolotoï
Critique publiée par le

Ce film est un témoignage sur les ravages causés par certaines méthodes de management dites de harcèlement moral ou de management par la terreur. Dans un passé très récent dans certaines entreprises comme France Telecom, la Société Générale, Renault ou d'autres ce type de management a connu les faveurs des directions avec les résultats que l'on connaît : dépressions, divorces et vagues de suicide. Partant du constat que le facteur humain est une simple variable d'ajustement pour dégager encore plus de dividendes pour les actionnaires, le principe est de harceler les employés récalcitrants pour les pousser à démissionner.

La corporate en question, (traduire la manager très dévouée à son entreprise) très bien jouée par Céline Salette, est prisonnière d'un rôle précisément défini par sa hiérarchie. Toujours dans le contrôle, cadre zélée obéissant scrupuleusement à ses chefs, elle prouve la validité des expériences de Milgram sur la soumission à l'autorité. Mais, hélas pour elle, elle parvient tellement bien à dévaloriser un de ses collaborateurs qu'il se suicide sur son lieu de travail.

Voilà que la corporate devient à son tour victime de la machine à broyer représentée par son DRH (parfait Lambert Wilson) qui alterne à la perfection langue de bois et intimidation.
A son tour isolée, elle va alors prendre conscience de son comportement et faire tout un travail de libération de la parole avec l'aide de l'inspectrice du travail. Cette dernière partie est plutôt improbable dans la réalité, quand on connaît à quel point ce genre de personne s'investit dans son travail.
Aussi concret qu'une réunion de crise, Corporate a des dialogues très justes qui sont le fruit d'un travail approfondi avec syndicats et inspection du travail. Des détails invraisemblables comme la courbe du deuil qui répertorie comment gérer les différentes émotions par lesquelles passe un individu dans un contexte de changement (choc, colère, dépression, acceptation et sérénité) existent réellement.
Si cette face cachée du monde de l'entreprise vous laisse de marbre, vous pouvez au moins vous laisser entraîner par le regard bleu de Céline Salette ...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 307 fois
13 apprécient

Zolotoï a ajouté ce film à 2 listes Corporate

Autres actions de Zolotoï Corporate