👉 17 juin : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Ce film pourrait être réussi s'il racontait quelque chose, s'il était possible de se placer d'un côté ou de l'autre du système capitaliste, si l'on avait le choix de réfléchir à deux camps en attente de tel ou tel argument pour équilibrer une balance invisible et enfin pouvoir choisir de croire ou non au futur, en détruisant le passé puisqu'il le faut. Si le monde n'était que dualité, alors, je pourrais comprendre que Cronenberg soutienne le propos avec sa mise en scène clinique et réussisse à convaincre avec un film dépouillé de tout sauf de tirades tragicomiques morbido capitalistes.

Mais il n'y a pas de choix si universels à l'échelle individuelle. Qu'importent le pouvoir et l'intelligence, rien n'est aussi binaire, tout est beaucoup plus complexe et enchevêtré. C'est naturellement comme ça et si ça ne te convient pas, t'as plus qu'à choisir ta balle. Alors, Cosmopolis ne raconte plus qu'un tas de conneries absurdes et sans intérêt où tout ne tient que sur des dualités basiques assez hallucinantes de prétention. Parce que si Robert en a marre d'être le mec le plus influent, le plus friqué, le plus bogosse et le plus dénicheur de bons plans cul de la ville, et bien qu'il se tire une balle tout seul et de suite, ça nous évitera de perdre 2 heures dans sa limo à écouter ses misérables réflexions sur le monde en compagnie de son zoo personnel de morts-vivants cyniques.
drélium
4
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à ses listes ...Visceral Cronenberg et °Chroniques pas contentes

il y a 10 ans

39 j'aime

9 commentaires

Cosmopolis
SanFelice
8
Cosmopolis

A specter is haunting the world

Eric veut une nouvelle coupe de cheveux. Donc, il va dans sa limousine longue comme une piste d'atterrissage et il part vers des quartiers mal famés de la grande ville, faisant fi des messages...

Lire la critique

il y a 8 ans

67 j'aime

8

Cosmopolis
Kenshin
8
Cosmopolis

"Your prostate is asymmetrical."

Roh c'est fou ce film oui c'est fou. Bon déjà y'a Pattinson alors je me doute que ça en fasse douter plus d'un sur l'intérêt potentiel du film. Je veux dire c'est pas avec le background qu'il se...

Lire la critique

il y a 10 ans

41 j'aime

34

Cosmopolis
drélium
4
Cosmopolis

Monopolis

Ce film pourrait être réussi s'il racontait quelque chose, s'il était possible de se placer d'un côté ou de l'autre du système capitaliste, si l'on avait le choix de réfléchir à deux camps en attente...

Lire la critique

il y a 10 ans

39 j'aime

9

Drive
drélium
5
Drive

Dry

Une masse du public en extase, une presse dithyrambique, une moyenne SC indolente, un paquet d'éclaireurs divers et variés quasi unanimes en 8 et 9. Même le projectionniste avant la séance me sort un...

Lire la critique

il y a 10 ans

195 j'aime

85

World War Z
drélium
2
World War Z

Brade pire.

Misérable. Pire film de zombies. Je m'attendais à rien et j'ai eu rien. J'ai même eu plus que rien, ou plutôt moins que rien. Il n'y a rien. Les seules scènes valables sont les trois moments...

Lire la critique

il y a 9 ans

178 j'aime

65

Requiem pour un massacre
drélium
10

Va et regarde la guerre

Il y a peut-être un micro poil trop de gros plans de visages pétrifiés qui mettent en évidence un fond légèrement binaire comparé à d'autres œuvres plus ambigües et analytiques. Il n'est pas question...

Lire la critique

il y a 11 ans

169 j'aime

18