Au coeur de la nuit

Avis sur Crash

Avatar Docteur_Jivago
Critique publiée par le

Œuvre dérangeante et atypique, Crash permet à David Cronenberg de nous faire entrer dans l'intimité d'un couple cherchant à retrouver du plaisir sexuel par tous les moyens, même les plus morbides ou destructeurs.

Tiré du best-seller à scandale de science-fiction de J.G.Ballard, Crash nous immerge peu à peu dans la vie d'un couple n'arrivant plus à jouir avant qu'un accident touche le mari. Peu à peu et via celui-ci, Cronenberg va mettre en avant un érotisme troublant lié aux accidents de voiture et développer l'obsession des protagonistes lors de nombreuses sorties nocturnes où il assistera notamment à des spectacles mettant en scène des accidents mortels, comme ceux de James Dean ou Jayne Mansfield.

Le canadien met en place une ambiance de plus en plus troublante, perturbante, sexuelle voire glauque, qu'il arrive à faire tenir malgré un avancement scénaristique légèrement répétitif. Il met en avant l'évolution d'un couple qui ne marche pas, trouvant un plaisir sexuel chez autrui et sous des formes bizarres, que ce soit dans le danger, le voyeurisme (et même de son propre conjoint) ou l'arrière des bagnoles. Cronenberg privilégie surtout l'atmosphère, toujours de plus en plus troublante et prenante plus on avance dans le récit et plus le couple rencontrera divers personnages tout aussi ambigus.

Cronenberg se montre très crue, trouvant souvent le bon équilibre, sachant nous immerger au cœur de cette déchéance. Il montre une certaine justesse derrière la caméra, sachant prendre son temps que ce soit en général ou dans plusieurs séquences particulières où il met en scène les façon de retrouver du plaisir. Bénéficiant d'une hypnotique partition d'Howard Shore, collant à merveille avec les images, il n'oublie pas de sublimer ceux se trouvant devant la caméra, James Spader, Deborah Kara Unger et Elias Koteas étant troublants à souhait.

Crash, qui provoqua un petit séisme au festival de Cannes 1996, où il remporta le Prix Spécial du Jury, permettant à Cronenberg d'étudier la longue déchéance d'un couple recherchant le plaisir, où il met en place une ambiance de plus en plus troublante, crue, dérangeante et intense.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 605 fois
16 apprécient

Docteur_Jivago a ajouté ce film à 7 listes Crash

Autres actions de Docteur_Jivago Crash