"La tendre histoire vraie d'un crime abominable"

Avis sur Créatures célestes

Avatar Ivar
Critique publiée par le

Si vous êtes un fidèle lecteur d'Ann Perry, et que vous vous demandez d'où vient sa folle imagination et son talent d'auteur, et surtout à quoi correspond le commentaire très laconique de sa biographie " a passé son enfance en Nouvelle-Zélande", peut-être trouverez-vous quelques réponses dans ce film.

Désireux de reconstituer et peut-être d'expliquer un fait divers, une "folie à deux" tel que ce fut dit par la suite, Peter Jackson après avoir déversé des litres de sang dans ses films antérieurs, s'est dit qu'il était peut-être temps de faire une pause avec le genre gore. D'où cette incursion dans le drame fantastique. Fantastique un fait divers, me direz-vous ? Et bien oui, tout simplement parce que Jackson a eu la bonne idée de montrer à l'écran les folies et le petit monde inventé par les deux protagonistes.

Alors l'histoire : dans la Nouvelle-Zélande so british et politiquement correcte des années 50, l'amitié la plus improbable se noue entre Juliet Hulme, anglaise posh et upper class, et Pauline Parker, boudeuse timide et plus que middle en tout. Au lieu de voir tout ce qui aurait pu les différencier, les deux jeunes filles vont sympathiser, tout partager (leurs mondes, leurs écrits, leurs sentiments) et sombrer à deux dans une amitié exclusive reclue dans un univers qu'elles inventent et dont elles tissent les ramifications jusque dans la réalité en écartant ainsi tout leur entourage. Entourage complaisant, jusqu'à ce que.....

Et évidement cela finit mal, ça on le comprend dès l'ouverture choc de Jackson : une petite présentation d'époque sur le tourisme en NZ avant une long traveling suivant deux filles couvertes de sang et hurlant en pleine forêt.

Alors pas si célestes que ça ces créatures ? Et bien pourtant si, légères, créatives, drôles, sympathiques, attendrissantes, et totalement dangereuses dans leur exclusivité, les deux actrices, remarquables Mélanie Lynskey et surtout Kate Winslet dans son premier rôle au cinéma, retranscrivent avec humour, et surtout beaucoup d'humanisme les personnages ayant inspiré le film. Après de multiples rencontres avec les personnes ayant connu les deux jeunes filles, les témoins d'époque et surtout les journaux intimes de Pauline Parker, il est difficile de ne pas trouver qu'il s'agit de performances d'actrice.

On pourra détester les gros plans à la jackson, les traveling parfois un peu trop convenus, le montage facile, mais malgré tout il est quasi impossible de ne pas apprécier le soin de reconstitution apporté aux décors, à l'ambiance, à la musique, à la direction des acteurs et même des seconds rôles... Bref passé la patte parfois lourde de Peter Jackson le film garde une vraie force et constitue aussi bien un choc visuel qu'émotionnel.

La lente progression, descente, vers le meurtre, clef de voute de l'intrigue, est un petit chef d'oeuvre en soi qu'on regarde le coeur serré en espérant , même si on sait très bien que l'issue sera tragique, que tout finira bien.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 537 fois
4 apprécient

Ivar a ajouté ce film à 1 liste Créatures célestes

Autres actions de Ivar Créatures célestes