Affiche Cris et Chuchotements

Critiques de Cris et Chuchotements

Film de (1972)

Mauve et sang.

Œuvre colorée, éprouvante, radicale, Cris et Chuchotement est autant un aboutissement qu’un requiem pour Bergman. Par ce film, il fait ses adieux au cinéma, puisque ses œuvres suivantes seront toutes télévisuelles, et son grand succès compense avec peine l’immense difficulté qu’il a eu à le financer ; mais l’écriture elle-même va lui permettre de... Lire la critique de Cris et Chuchotements

51 4
Avatar Sergent Pepper
8
Sergent Pepper ·

Critique de Cris et Chuchotements par Colqhoun

Une femme se meurt lentement, depuis plusieurs années. Ses deux sœurs et une servante se relaient à son chevet pour l'accompagner dans ses derniers instants. Face à la douleur et à cette mort imminente, ce sont des années de douleurs refoulées, d'une violence sourde et implacable, qui ressurgiront alors et frapperont de plein fouet ces femmes isolées. Une douleur qui s'inscrit jusque sur les... Lire la critique de Cris et Chuchotements

31 1
Avatar Colqhoun
10
Colqhoun ·

Critique de Cris et Chuchotements par PiotrAakoun

Ingmar Bergman nous plonge au coeur de la douleur et des faux-semblants avec toute la sobriété et retenue nécessaire ... nous sommes en totale empathie avec les personnages sublimés par des gestes mesurés et un décor de château magnifique composé pour l'essentiel de trois couleurs : le noir, le rouge et le blanc qui pourraient chacune correspondre à une des trois soeurs, le blanc pour la... Lire l'avis à propos de Cris et Chuchotements

17 2
Avatar PiotrAakoun
10
PiotrAakoun ·

Fondu au rouge !

Est-ce que l'ex-groupe de Jack White (White Stripe) a vu ou s'est inspiré du film d'Ingmar Bergman ? Mystère ! (j'ai en tout cas jamais lu quoi que ce soit allant dans ce sens). Toujours est-il que les points de convergence sont légion: un certain dépouillement, une certaine forme d'aridité et de radicalité. Et puis, bien évidemment, surtout, surtout, ces couleurs rouges et blanches,... Lire la critique de Cris et Chuchotements

29 11
Avatar guyness
7
guyness ·

"Il est tôt lundi matin, et je souffre"

Si *Cris et chuchotements* est un film au rythme lent, c’est que Bergman nous donne le temps de souffrir. Entre les instants d’agonie intense et les « accalmies » qui laissent ressurgir des douleurs profondes autrefois tues, entre les masques des protagonistes et les révélations destructrices, entre les parois de ce grand manoir silencieux et froid, **entre les cris et les... Lire l'avis à propos de Cris et Chuchotements

5 7
Avatar Boris LeHachoir
10
Boris LeHachoir ·

Critique de Cris et Chuchotements par Alligator

Je n'ai pas vu beaucoup de Bergman. J'adule Saraband, j'adore Le silence et j'aime bien Tourments. Mais je crains d'avoir à avouer que je suis passé à travers ces Cris et chuchotements. Dans Le silence déjà Bergman explorait les liens conflictuels, compliqués entre deux soeurs. Et autant dans ce film là j'avais beaucoup aimé ces problématiques, autant ici il m'a été difficile d'apprécier les... Lire la critique de Cris et Chuchotements

14
Avatar Alligator
5
Alligator ·

Critique de Cris et Chuchotements par Mansfield

Cris et Chuchotements ou le poid du silence, des non dits, du passé pesant sur le présent. Ce film, c'est l'avènement de ce silence sous les projecteurs, sa révélation, advienne que pourra. (Faut-il tout dire ?) Les cris d'Agnès, son râle de douleur tonnent au milieu de ces regards tristement dépourvus de solutions, ces soeurs se relayant à son chevet, dans une effroyable atmosphère. Ces... Lire la critique de Cris et Chuchotements

9
Avatar Mansfield
9
Mansfield ·

(TOP 10) Sa chair était rouge

Au même titre que Persona, Cris et Chuchotements aurait pu débuter par l’image subliminale d’un phallus seyant si bien à ses actrices sublimées à un point que seul Bergman savait atteindre car jamais au cinéma il ne m’a été donné à voir avec une telle force l’expression de rapports charnels sans... Lire la critique de Cris et Chuchotements

11 2
Avatar MonsieurBain
10
MonsieurBain ·

Critique de Cris et Chuchotements par corumjhaelen

Difficile de parler de son film préféré, surtout lorsqu'il vous touche aussi intimement que celui-ci l'a fait pour moi. Il faudrait sans parler de la forme, de ce rouge omniprésent, signe de violence contenue et peut-être aussi de maternité ; de cette photo de Sven Nykvist, peut-être la plus belle de ce si grand artiste, capable de vous rendre toute la sensualité de Liv Ullman et la beauté... Lire la critique de Cris et Chuchotements

6
Avatar corumjhaelen
10
corumjhaelen ·

Critique de Cris et Chuchotements par Acco

Froid, glacial, Bergman joue ici la carte de la violence. Là où Persona préférait suggérer un malaise, Cris et chuchotements nous fait clairement vivre la douleur de la femme agonisante. C'est formellement assez aride, d'une grande intensité. Bergman adopte une façon très singulière de traiter le thème de la mort, à la fois rigide et touchante. Visuellement, la maîtrise est toujours évidente,... Lire la critique de Cris et Chuchotements

6
Avatar Acco
7
Acco ·