👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

La recette de Crocodile Dundee est on ne peut plus simple mais elle fonctionne parfaitement. Mélangez Tarzan à Roméo et Juliette, ajoutez-y un zest d'exotisme et de burlesque, et vous voilà en train de siroter un cocktail exquis.

Le film se déroule en deux parties qui inversent la partition. Dans un premier temps, nous suivons Sue, reporter pour un grand journal américain qui s'embarque dans un dossier "profond", suivre la vie d'un baroudeur de l'Australie justement profonde, sorte de Redneck de l'Outback. Elle jette son dévolu sur un chasseur de crocodiles nanti d'une certaine réputation. L'occasion pour le film de nous brosser un road trip dans la boue et les marais, avec choc culturel et civilisationnel... La très belle journaliste s'attache à son sujet d'aventurier, et lui propose à son tour de venir vivre sa vie de New Yorkaise.

Le film bascule alors dans sa deuxième phase où les rôles sont inversés : c'est elle l'aventurière qui connaît son terrain de chasse (la Mégapole), et Mick Dundee l'invité qui découvre un nouveau monde, c'est le cas de le dire. Avec son franc-parler et sa désinvolture, il s'attire très vite les sympathies de gens coincés ou inscris dans les bonnes convenances. L'occasion là encore à un choc culturel qui est propice à des tas de situations hilarantes, mais aussi touchantes.

34 ans après, on se surprend à rigoler toujours autant, et à être charmé par cette belle histoire. Le film fonctionne toujours aussi bien, et on rit de bon cœur tout comme on peut verser une larme par moment. Le finish dans le métro est aussi grandiose, une scène réussie et plus marquante encore qu'une simple demande en mariage après un repas mondain. Comprendra qui pourra ;-).

A voir et à revoir ! Crocodile Dundee ne paye pas de mine mais il fait partie de ces œuvres intemporelles. Il nous plaira encore de le revoir dans 10 ou 20 ans.

Ramifraise
9
Écrit par

Cet utilisateur l'a également mis dans ses coups de coeur.

il y a plus d’un an

2 j'aime

Crocodile Dundee
Jackal
7

C'est bourré de vitamines, mais ça a un goût de chiotte

Sue Charlton, une charmante journaliste américaine, entend parler de Michael "Mick" J. Dundee, un chasseur australien qui a survécu à une attaque de crocodile, et décide d'aller à sa rencontre pour...

Lire la critique

il y a 11 ans

23 j'aime

6

Crocodile Dundee
Ugly
8

Choc de civilisations à l'Australienne

Découvert en France avec son show TV, Paul Hogan conquiert la gloire à 46 ans avec ce méga succès qui devient presque emblématique d'une génération. Partant d'une trame pourtant vue et archi vue (le...

Lire la critique

il y a 5 ans

19 j'aime

7

Crocodile Dundee
christof13
8

Alors ça flotte ?

Ce film je l'ai découvert sur le tard il y a 4 ans et même plus de 20 ans après sa sortie je trouve qu'il n'a pas pris une ride. Certes il est très typé année 80 mais justement cela fait partie de...

Lire la critique

il y a 5 ans

14 j'aime

3

Crocodile Dundee
Ramifraise
9

Dundee dans le métro

La recette de Crocodile Dundee est on ne peut plus simple mais elle fonctionne parfaitement. Mélangez Tarzan à Roméo et Juliette, ajoutez-y un zest d'exotisme et de burlesque, et vous voilà en train...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Air Force One
Ramifraise
7

Piège de Cristal dans les nuages

Wolfgang Petersen, réalisateur de talent et plutôt rare, maintes fois récompensé pour ses films(1) carrés aux sujets originaux, s'attaque avec Air Force One au genre du "blockbuster". Où comment...

Lire la critique

il y a 6 mois

1 j'aime

Deux super-flics
Ramifraise
6

Le bon et la brute sont des truands

La formule est maintenant bien connue, le duo Bud Spencer et Terence Hill est bien rodé. Sans grande surprise donc nous allons plus ou moins apprécier les aventures de deux débrouillards que tout...

Lire la critique

il y a 9 mois

1 j'aime