Le rubik's cube machiavélique.

Avis sur Cube

Avatar Herwen
Critique publiée par le

Cube, ou quand les mathématiques et les nombres premiers domineront le monde !

Cube est un film de science-fiction.
Son histoire se déroule intégralement - et à la surprise de tout le monde j'en suis sûre - dans un cube !
Plusieurs personnes d'âges, d'origines et de sexes différents se trouvent prisonnières dans d'étranges pièces cubiques reliées les unes aux autres. En se hasardant d'une pièce à l'autre ils finissent par tous se rencontrer.
Ils ignorent pourquoi et comment ils sont arrivés là mais constatent qu'ils ont tous été dépossédés de leurs vêtements et de leurs biens personnels à un détail prês...

Rien ne se produit au hasard, ils vont découvrir que le cube est une sorte de casse-tête géant et chacune des personnes prisonnières à l'intérieur représente une partie de la solution pour mener à bien leur évasion. Si j'ose dire, ensemble ils représentent la clef qui leur permettra de sortir du cube.
Le groupe est composé d'un psychologue, d'un policier, d'une jeune étudiante, d'une femme médecin, d'un employé de bureau, d'un évadé de prison et d'un handicapé mental.
Chacun a des connaissances et des solutions à apporter. Mises bout à bout, les idées de chacun vont leur permettre de comprendre comment fonctionne leur prison cubique.

Il s'agit d'un cube gigantesque, lui même composé d'une infinité de pièces cubiques aux couleurs différentes. Chaque pièce possède une suite de nombres gravée entre les sas de connexion. Certaines pièces sont piégées - des pièges plus ou moins cuisants - et d'autres sont saines. Pour couronner le tout, les pièces se déplacent horizontalement et verticalement dans le cube à intervalles réguliers. Évidemment il existe une solution comme tout problème mathématique pour localiser la sortie, se frayer un chemin vers elle, éviter les salles piégées et exploiter la rotation des pièces. Toutefois c'est une solution qui requiert des calculs mathématiques qui ne sont pas à la portée d'un cerveau humain. S'agissant de nombres faramineux, seul un ordinateur ultra performant pourrait effectuer ces suites de calculs, mais le souci est qu'il mettrait des plombes pour y parvenir et de toute façon ils n'ont pas d'ordinateur à disposition. Pourtant la possibilité de remédier à toutes ces difficultés est en leur possession.

Ce film canadien en huit-clos, aux acteurs et aux revenus modestes, met principalement en avant les différents aspects du caractère humain et de ce dont un homme est capable d'accomplir dans un environnement hostile en étant soumis à un stress extreme. Toutes les étapes y sont représentées : la peur, l'entre-aide, la coalition, l'espoir, le bon-sens, mais aussi la folie, le meurtre, la méchanceté, la trahison et j'en passe..

Enfin, si le film devait avoir une moralité elle serait la suivante : Les maths c'est la vie, il ne faut jamais sécher les cours à l'école !

Face au succès qu'a rencontré le film, deux autres réalisateurs se sont lancés - à tord - dans des suites : Cube² Hypercube et Cube zéro.

Cube² Hypercube reprend le concept de Cube sauf que dans celui-ci à défaut de pièges, les pièces défient à tour de rôle les lois de la gravité et du temps. (D'un point de vue purement subjectif ce film est un étron.) 3/10

Cube Zéro, quant à lui, nous en apprend d'avantage sur le triste passé de Kazan (l'handicapé mental dans Cube) au travers des mésaventures de Eric Wynn, chargé de surveiller les gens enfermés dans le cube. (Bien que médiocre il reste intéressant à voir.) 6/10

Pour finir, si il devait également y avoir une moralité pour ces deux films elle serait la suivante : point trop n'en faut !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 3405 fois
22 apprécient · 3 n'apprécient pas

Herwen a ajouté ce film à 3 listes Cube

Autres actions de Herwen Cube