Affiche Cul-de-sac

Critiques de Cul-de-sac

Film de (1966)

  • 1
  • 2

L’écrin noir de leur nuit blanche.

Les liens sont évidents entre Cul de Sac et Le Couteau dans l’eau, le premier long métrage de Polanski : mêmes enjeux d’une comédie grinçante autour d’un triangle réduit, même rapport au décor (l’eau dans le premier, l’île ici et sa... Lire l'avis à propos de Cul-de-sac

20
Avatar Sergent Pepper
7
Sergent Pepper ·

La tête dans le ... sac

En vrac, et à peu près dans l'ordre, une route étroite coincée entre terre et mer, une voiture à l'horizon, un homme poussant une voiture avec un bras en écharpe, un autre homme au volant et très mal en point, un crabe, une mitraillette, une forteresse perchée, des mouettes, une femme topless allongée sur un homme allongé sur le sable, un crabe, des poules, des hurlements de mouettes, une... Lire la critique de Cul-de-sac

27 13
Avatar pphf
7
pphf ·

Déroutant

Dès le début, nous sommes plongés dans une ambiance étrange, très particulière. Deux bandits pas mal amochés, une voiture qui ne veut plus rouler, un château du XIème siècle isolé de tout avec, à l'intérieur, un couple de jeunes mariés si dissemblables. Bienvenue dans un des grands films de Polanski. Car c'était l'époque où le cinéaste était novateur, brillant, dérangeant (très loin du... Lire la critique de Cul-de-sac

16 2
Avatar SanFelice
7
SanFelice ·

Parle à mon cul-de-sac, ma tête est en ballade

Elle est étrange cette alchimie qui peut immédiatement nous lier d'affection pour un film. Ou comment, en quelques plans, et dès les premières secondes, tomber sous le charme de ce "cul-de-sac". Une voiture en panne. Deux malfrats en perdition. Celui qui pousse a un bras en écharpe. Son compère arbore un visage ahurissant de drôlerie tant il semble pris de stupeur. Celui qui pousse va trouver... Lire la critique de Cul-de-sac

22 7
Avatar guyness
7
guyness ·

Portrait d'une lâcheté ordinaire.

Polanski délaisse les métaphores qui plombaient son "Répulsion", s'attachant ici à confronter l'homme moderne et "civilisé" à sa propre lâcheté par le biais d'un quasi huis-clos à la liberté de ton typique de l'époque, tourné dans un splendide noir et blanc, permettant au cinéaste de composer des plans magnifiques, apportant une atmosphère baroque et étrange tout en conservant un incroyable sens... Lire l'avis à propos de Cul-de-sac

4
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·

Critique de Cul-de-sac par klauskinski

S'appuyant une nouvelle fois sur un embryon d'intrigue, Polanski privilégie ici encore l'atmosphère à l'histoire grâce au choix d'un décor naturel étonnant (un château perdu au milieu de l'Irlande). Le film passionne grâce à l'intelligence de son écriture, la loufoquerie (caricaturale mais assumée) de ses personnages, l'excentricité et l'humour noir de ses situations. Lire la critique de Cul-de-sac

7
Avatar klauskinski
7
klauskinski ·

Bizarre

J’avais conservé un souvenir assez fort de Cul-de-sac et j’ai espéré vainement, pendant toute la re-vision du film que j’allais vraiment accrocher et me glisser dans la bizarrerie délicieuse de l’histoire ; je dois dire que, sauf, épisodiquement, je n’y suis pas parvenu. Pourtant, il y a des ingrédients épicés à souhait : photogénie des paysages désolés du Northumberland, au... Lire la critique de Cul-de-sac

3 6
Avatar Impétueux
5
Impétueux ·

Les Chiens de paille rencontrent "L'île noire"

Un couple de jeunes mariés, composés d'une jeune femme pleine de vie, Teresa (Dorléac) et d'un érudit bobo peu viril (Pleasance) vivent sur la presqu'ile de Lindisfarne, où vécut Saint Cuthbert. Leur retraite est troublée par l'arrivée de deux gangsters après un casse raté : une grosse brute, Dickie, qui a pris une balle dans le bras, et le cerveau, Albie, qui décède assez vite d'une balle dans... Lire l'avis à propos de Cul-de-sac

1
Avatar zardoz6704
6
zardoz6704 ·

Critique de Cul-de-sac par Pom_Pom_Galli

Un drôle de huit-clos qui oscille constamment entre drame et comédie. Malgré l'horrible situation dans laquelle se retrouve ce couple bobo (un gangster en cavale qui squatte leur maison isolé sur une île, pour attendre que ces potes viennent le chercher), on se surprend à rire devant les quelques situations burlesques que propose le film. On est bien loin des thrillers psychologiques sur fond de... Lire la critique de Cul-de-sac

3
Avatar Pom_Pom_Galli
9
Pom_Pom_Galli ·

C'était avant le Carnage

En regardant le film je n'ai pu m'empêcher de repenser à Carnage. En effet, y a quelques similitudes entre les deux films : 2 couples qui doivent se supporter, huis-clos, des gens paumés. Bon, le message est différent, et d'autres personnages se tapent l'incrust'. Disons que la structure dramaturgique est similaire. Toujours est-il que je préfère le scénario de Cul-de-sac. Ce qui m'a intéressé... Lire l'avis à propos de Cul-de-sac

2
Avatar Fatpooper
8
Fatpooper ·
  • 1
  • 2