Une spirale qui nous échappe.

Avis sur Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du...

Avatar Alexandre Rémond
Critique publiée par le

Plongé dans le quotidien d'une besogne sans fin. Cyrille et sa douce fragilité sont prit dans un monde agricole qui s'esseule et qui ne donne guère plus de place au sein de la communauté. Seul lui reste l'amour des bêtes et l'attachement à la tradition familiale.
Pire, ce désequlibre d'une vie éreintante n'assure même pas sa survie.
Rien de mesurable ne nous est donné pour prendre pied dans la réalité économique de Cyrille. Seul tombe le couperet des factures et des coûts qui s'accumulent. La dramatisation est accentuée par ce manque d'informations mais elle a le mérite de nous faire vivre la spirale persécutoire de l'endettement et quand, la tête dans le guidon, tout échappe à de nombreux agriculteurs. Cyrille se retrouve éjecté de sa propre vie mais nombreux sont ceux qui ont mit fin à leur jours pour sortir de cette souffrance (autour de 600 par an en France).

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 344 fois
4 apprécient

Alexandre Rémond a ajouté ce documentaire à 2 listes Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes

Autres actions de Alexandre Rémond Cyrille, agriculteur, 30 ans, 20 vaches, du lait, du beurre, des dettes