👉 20 mai : Mise à jour de notre journal de bord (qui devient hebdo)
Le bilan de la nouvelle version du site est accessible ici.

Cyst une petite production horrifique complètement fauchée et qui pour paraître bien plus fauchée encore prend l'apparence d'une petite série B des années 60. Inutile donc d'espérer une flamboyante reconstitution des sixties le film se contente de quelques costumes d'époque, de trois pièces chichement décorées et d'un état d'esprit propre au production de cette époque.

Cyst raconte donc l'histoire d'un docteur, savant et scientifique un peu dérangé qui cherche à faire breveter une machine entre l'ordinateur, l'aspirateur et le rayon laser atomique capable de soigner sans douleur les kystes de ses patients. Rien ne va se dérouler comme prévu et lors d'une démonstration la machine va faire naître un kyste monstrueux qui se transformera en monstre tentaculaire et gluant.

Cyst s'amuse librement sans aucune autre ambition que de rendre un hommage au série B d'épouvante et de science-fiction des années 60. Certes, l'argument et un peu facile pour livrer un film aussi fauché avec trois pièces en guise de décor et des acteurs libre de cabotiner comme bon leur semble. Pourtant, il se dégage du film une certaine sincérité et un plaisir évident à proposer une sorte bon gros Craignos Monsters qui ressemble une immense crotte de nez muni de tentacules et d'un œil unique et globuleux. On ne va pas se mentir toutes les limites du film se trouvent dans son concept qui ne cherchera jamais à dépasser son simple statut de série Z. Forcément beaucoup plus porté vers l'humour que vers l'horreur et le fantastique le film permet de passer un bon moment avec quelques scènes assez amusantes comme la baston entre ce docteur fou et son infirmière. Niveau purement horrifique il faudra malheureusement se contenter d'un registre horreur un peu crapoteuse et répétitive à grands coups de grands jets de pus visqueux et dégueulasse expulsés de kyste purulents. Quant au monstre il est plutôt rigolo si vous êtes capable d'accepter des grosses bestioles informes et gluante au look des plus improbables.

Cyst est forcément ultra cheap et ultra kitsch mais plutôt sincère dans sa proposition. D'une durée réduite au minimum avec à peine 1h10 de métrage, le temps passe plutôt vite et empêche devoir pointer l'ennui. Si vous aimez les savants fous, les sixties, les monstres craignos, les infirmières, les machines laser du futur antérieur et percer vos boutons devant le miroir Cyst devrait vous faire passer un pas trop mauvais moment

freddyK
5
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste 2021 : Films Vus et/ou Revus

il y a 7 mois

3 j'aime

3 commentaires

Cyst
Fatpooper
4
Cyst

Kyste, es-tu là ?

C'est dommage, l'idée est excellente. L'intrigue se suit mais est un peu pauvre : les personnages sont mal exploités, les dialogues pas assez délirants et drôles, les situations pas assez poussées,...

Lire la critique

il y a 5 mois

2 j'aime

2

Cyst
Baron_Samedi
1
Cyst

Affligeant

Cyst : En 1964, le Dr Guy met au point un laser capable d'éliminer les kystes. Mais finalement, le laser crée un monstre purulent géant qui s'attaque au personnel du cabinet médical. Aussi con que...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Cyst
gasidello
2
Cyst

Un bon nanar

Prenez "the blob" , un esprit général à la "bad taste" (mais jamais drôle), une réalisation qui lorgne vers Stuart Gordon ou Brian Yuzna (sans y parvenir) et un costume de monstre digne d un power...

Lire la critique

il y a plus d’un an

1 j'aime

BAC Nord
freddyK
7
BAC Nord

Bac Options Polémiques

Autant le dire tout de suite je vais dans ce petit exercice critique sauter à pieds joints dans ce que je voulais pourtant dénoncer au départ. Un peu comme 95% des critiques que j'ai pu lire je...

Lire la critique

il y a 8 mois

43 j'aime

11

La Flamme
freddyK
4
La Flamme

Le Bachelourd

Nouvelle série création pseudo-originale de Canal + alors qu'elle est l'adaptation (remake) de la série américaine Burning Love, La Flamme a donc déboulé sur nos petits écrans boosté par une campagne...

Lire la critique

il y a plus d’un an

43 j'aime

3

La Meilleure version de moi-même
freddyK
7

Le Rire Malade

J'attendais énormément de La Meilleure Version de Moi-Même première série écrite, réalisée et interprétée par Blanche Gardin. Une attente d'autant plus forte que la comédienne semblait vouloir se...

Lire la critique

il y a 6 mois

34 j'aime

1