👉 On vous partage notre 1er bilan de la nouvelle version de SensCritique.
Continuez à suivre l'avancée du site sur journal de bord.

C'est dommage, l'idée est excellente.

L'intrigue se suit mais est un peu pauvre : les personnages sont mal exploités, les dialogues pas assez délirants et drôles, les situations pas assez poussées, le concept pas assez exploité. C'est vraiment dommage car avant même que le monstre n'arrive il y avait beaucoup à faire pour amuser le public, et l'auteur s'est montré plutôt chiche. Et une fois la créature présente, hormis quelques idées qui exploitent bien la créature, ça reste assez banale et mou.

La mise en scène trahit le manque de budget, mais ça reste correctement filmé, avec des acteurs volontaires, quelques gadgets et effets spéciaux qui fonctionnent bien mais un manque de budget qui empêche d'aller au bout de certaines idées (comme l'absorption des victimes). Le montage passe aussi. La créature est un peu décevante, c'est dommage parce que les kystes sont plutôt cool. C'est généreux en fluides projetés mais leur texture n'est pas assez dégueulasse hélas (on dirait juste du lait mélangé à de l'eau).

Bref, déçu.

Fatpooper
4
Écrit par

il y a 5 mois

2 j'aime

2 commentaires

Cyst
Fatpooper
4
Cyst

Kyste, es-tu là ?

C'est dommage, l'idée est excellente. L'intrigue se suit mais est un peu pauvre : les personnages sont mal exploités, les dialogues pas assez délirants et drôles, les situations pas assez poussées,...

Lire la critique

il y a 5 mois

2 j'aime

2

Cyst
Baron_Samedi
1
Cyst

Affligeant

Cyst : En 1964, le Dr Guy met au point un laser capable d'éliminer les kystes. Mais finalement, le laser crée un monstre purulent géant qui s'attaque au personnel du cabinet médical. Aussi con que...

Lire la critique

il y a plus d’un an

2 j'aime

Cyst
gasidello
2
Cyst

Un bon nanar

Prenez "the blob" , un esprit général à la "bad taste" (mais jamais drôle), une réalisation qui lorgne vers Stuart Gordon ou Brian Yuzna (sans y parvenir) et un costume de monstre digne d un power...

Lire la critique

il y a plus d’un an

1 j'aime

Les 8 Salopards
Fatpooper
5

Django in White Hell

Quand je me lance dans un film de plus de 2h20 sans compter le générique de fin, je crains de subir le syndrome de Stockholm cinématographique. En effet, lorsqu'un réalisateur retient en otage son...

Lire la critique

il y a 6 ans

116 j'aime

33

Strip-Tease
Fatpooper
10
Strip-Tease

Parfois je ris, mais j'ai envie de pleurer

Quand j'étais gosse, je me souviens que je tombais souvent sur l'émission. Enfin au moins une fois par semaine. Sauf que j'étais p'tit et je m'imaginais une série de docu chiants et misérabilistes...

Lire la critique

il y a 8 ans

98 j'aime

43

Calvin et Hobbes
Fatpooper
10

Une fiction historique

J'avais beaucoup entendu parler de Calvin et Hobbes. Jusque là je m'étais refusé à acheter les albums car ceux trouvés en librairire sont franchement cher. Puis un jour, j'ai trouvé le tome 9 en...

Lire la critique

il y a 9 ans

80 j'aime

27