Regard d'enfants sur les camps khmers rouge

Avis sur D'abord ils ont tué mon père

Avatar Clairon Camomille
Critique publiée par le

Cette immersion dans la vie des camps khmers - dans le Kampuchéa démocratique- vue sous l'angle du regard d'une enfant (histoire vraie tirée du livre de la Cambodgienne Loung Ung) donne une tonalité très particulière à ce film...tout en sensibilité avec le vue de cette enfant, sur cette famille en fuite de Phnom Penh qui va connaitre le drame de la fuite, la mort et la séparation. Les émotions sonnent justes sous le regard de cette enfant, pas de pathos, beaucoup de scènes sur les liens de cette famille nombreuse obligée de renier ses origines ( pro ancien-gouvernement, donc ennemi de Pol-Pot) et de se battre pour survivre dans ces camps de travail, d'extermination et de guerre...

A la fin du film , l'information qu'un quart de la population cambodgienne a été décimée dans ces camps interpelle...et là , on fait un parallèle avec les nazis... c'est la dictature rouge de Pol-Pot, et du communisme...ceci amène à s'interroger sur l'histoire, très récente 1974-1979- de ce génocide...

Un bon film , et ce regard d'une enfant en signe toute la singularité.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 210 fois
Aucun vote pour le moment

Autres actions de Clairon Camomille D'abord ils ont tué mon père