Lelouch raconte Lelouch : 50 ans de carrière, 50 ans de films, des bons, des moins bons, des bonheurs, des déceptions, mais surtout des souvenirs. Jamais on ne verra Lelouch aujourd'hui : le film ne se compose que d'extraits de ses films, d'une petite reconstitution en début de film et d'images d'archives inédites et étonnantes de Lelouch sur ses tournages. Etablissant des liens entre sa vie privée et ses films, expliquant les raisons de ses succès comme celles de ses échecs, Lelouch aborde surtout son cinéma avec humilité, celle d'un sage sentant la fin plus proche que le début, et qui veut rétablir quelques vérités, saluer les copains, se souvenir des belles choses, donner des conseils aux plus jeunes. Et, accessoirement, donner envie de revoir tous ses films à la lumière de ses commentaires. Sublime.
Cinemaniaque
8
Écrit par

Cet utilisateur l'a également ajouté à sa liste Le 7ème art fait son cinéma

Le 26 février 2011

1 j'aime

D'un film à l'autre
Val_Cancun
8

Itinéraire d'un enfant gâté

En soi, ce documentaire sur Lelouch par Lelouch n'a rien d'extraordinaire : il s'agit simplement d'un retour chronologique sur chaque film du réalisateur (avec son commentaire en voix-off), depuis...

il y a 3 ans

4 j'aime

D'un film à l'autre
Boubakar
8

Lelouch pour les nuls.

A l'occasion des 50 ans de sa société de production, Claude Lelouch s'est offert ce petit plaisir, narcissique, de revenir sur l'ensemble de ses films, et plusieurs films qu'il a produits comme...

il y a 11 ans

2 j'aime

D'un film à l'autre
Cinemaniaque
8

Critique de D'un film à l'autre par Cinemaniaque

Lelouch raconte Lelouch : 50 ans de carrière, 50 ans de films, des bons, des moins bons, des bonheurs, des déceptions, mais surtout des souvenirs. Jamais on ne verra Lelouch aujourd'hui : le film ne...

il y a 11 ans

1 j'aime

Frankenweenie
Cinemaniaque
8

Critique de Frankenweenie par Cinemaniaque

Je l'avoue volontiers, depuis 2005, je n'ai pas été le dernier à uriner sur le cadavre de plus en plus pourrissant du défunt génie de Tim Burton. Il faut dire qu'avec ses derniers films (surtout...

il y a 10 ans

51 j'aime

2

American Idiot
Cinemaniaque
7

Critique de American Idiot par Cinemaniaque

Il est amusant de voir comment, aujourd'hui, cet album est renié par toute une génération (et pas seulement sur SC)... À qui la faute ? À un refus de la génération née début 90 de revendiquer les...

il y a 10 ans

48 j'aime

3

Hiroshima mon amour
Cinemaniaque
4

Critique de Hiroshima mon amour par Cinemaniaque

Difficile d'être juste avec ce film : il faudrait pour pouvoir l'apprécier être dans le contexte socio-culturel de sa sortie, ce qui est impossible à reproduire aujourd'hui. Je distingue relativement...

il y a 11 ans

44 j'aime

1