Bande-annonce
Affiche Dallas Buyers Club

Dallas Buyers Club

(2013)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 39
  2. 31
  3. 87
  4. 190
  5. 677
  6. 2447
  7. 9321
  8. 15215
  9. 6681
  10. 1290
  • 36K
  • 3.3K
  • 7.8K

À Dallas, un homme séropositif, Ron Woodroof, se lance dans la contrebande de médicaments alternatifs avec l'aide d'un autre séropositif, Rayon.

Casting : acteurs principauxDallas Buyers Club

Casting complet du film Dallas Buyers Club
Match des critiques
les meilleurs avis
Dallas Buyers Club
VS
MacDrame Cowboy

Que reste-t-il ne nos années 80 ? De ces années de tenues et de coiffures improbables et d’une chanson française en berne ? De ces années d’un monde ouvrier britannique matraqué à coups de haine par d’une dame au cœur de fer ? Il en reste un drame de l’amour, que les plus farfelus attribuent à un laboratoire situés aux Etats-Unis, dont les expériences auraient mal tourné. Il en reste une jeunesse qui, au moment où elle commençait à avoir l’envie de découvrir le corps l’autre, se voit intimer...

115 21
Avatar Clément en Marinière
5
Clément en Marinière
Mourir les Santiags aux pieds

La maladie est un sujet rare au cinéma; le SIDA, plus encore. Plaie ouverte à cheval sur le XX° et le XXI° siècle, l'épidémie s'est lentement érigé en tabou délicat d'une société sexuellement culpabilisante. Confortablement, ses débuts furent homosexuels: frapper la discrimination du sceau du dépérissement n'avait rien d'un non-sens dans les années 80 - ni dans les années 2000 d'ailleurs, à en considérer certains stigmates (coucou le don du sang). Facile de fermer les yeux, mais difficile... Lire la critique de Dallas Buyers Club

28

PostsDallas Buyers Club

Critiques : avis d'internautes (398)
Dallas Buyers Club
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
Critique de Dallas Buyers Club par Steve M

Dallas Buyers club est l'histoire vraie relatant la vie de Rod Woodroof dans l'amérique profonde des anéees 80. Un pur Texan, fier, grande geule un peu rustre, dont la vie nonchalante et insouciante est régie par la drogue, l'alcool, le sexe et le rodéo à gogo. Tout ça va être chamboulé quand cet amoureux de la vie va apprendre qu'il est séropositif, et qu'il ne lui reste que trente... Lire la critique de Dallas Buyers Club

3
Avatar Steve M
9
Steve M ·
Découverte
Oscars buyers club

On a beau taper sur l'approche toujours identique des studios pondant des blockbusters décérébrés, type Marvel Studio & consorts, force est de constater qu'une même logique de cahier des charges semble s'appliquer à un autre genre de films, ceux calibrés pour rafler des oscars & récompenses affiliées. Scénario porteur d'une thématique dense, réalisation empreinte de gravité à... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

97 10
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·
Bulls on Parade

[PAS DE GACHAGE/SPOILER FREE] Signé Jean-Marc Vallée et ne versant jamais dans le pathos, "Dallas Buyers Club" nous raconte l'histoire du texan Ron Woodroof, redneck grande gueule (pléonasme ?) électricien carburant à l'alcool et au sexe, accessoirement homophobe, adepte du rodéo et bagarreur à qui l'on va diagnostiquer le VIH au milieu des années 80, alors que le virus du SIDA est encore assez... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

100 33
Avatar Gothic
9
Gothic ·
Cowboy Bebop.

Premier long-métrage aux USA du québécois Jean-Marc Vallée, remarqué en 2006 pour son superbe "C.R.A.Z.Y", "Dallas Buyers Club" trouve son origine dans le parcours authentique de Ron Woodroof, champion de rodéo séropositif qui mènera une guerre acharnée contre le lobbying des laboratoires pharmaceutiques, et tout particulièrement la Food and Drug Administration. Récompensé dans de nombreux... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

45 1
Avatar Gand-Alf
8
Gand-Alf ·
Dallas, ton buyers univers club impitoyâââ âable

Inutile de revenir sur des choses évidentes, comme le parcours atypiquement prodigieux de Matthew McConaughey et le fait que le bonhomme soit devenu suffisamment intriguant pour que désormais on puisse voir un film uniquement pour profiter de sa performance. Du symptôme d’Oscar au syndrome d’Icare Et dès la bande-annonce (aguicheuse comme une pub de bagnole te faisant... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

105 16
Avatar guyness
7
guyness ·
Toutes les critiques du film Dallas Buyers Club (398)
Bande-annonce
Dallas Buyers Club
Vous pourriez également aimer...