Bande-annonce
Affiche Dallas Buyers Club

Dallas Buyers Club

(2013)
12345678910
Quand ?
7.7
  1. 37
  2. 34
  3. 78
  4. 179
  5. 624
  6. 2305
  7. 8774
  8. 14416
  9. 6332
  10. 1228
  • 34K
  • 3.2K
  • 7.2K

À Dallas, un homme séropositif, Ron Woodroof, se lance dans la contrebande de médicaments alternatifs avec l'aide d'un autre séropositif, Rayon.

Casting : acteurs principauxDallas Buyers Club

Casting complet du film Dallas Buyers Club
Diffusion TV
Dallas Buyers Club
  • vendredi 14 décembre sur Ciné+ Club à 22:40
  • dimanche 16 décembre sur Ciné+ Club à 09:35
Tous les films diffusés à la TV
Match des critiques
les meilleurs avis
Dallas Buyers Club
VS
Dallas, ton buyers univers club impitoyâââ âable

Inutile de revenir sur des choses évidentes, comme le parcours atypiquement prodigieux de Matthew McConaughey et le fait que le bonhomme soit devenu suffisamment intriguant pour que désormais on puisse voir un film uniquement pour profiter de sa performance. Du symptôme d’Oscar au syndrome d’Icare Et dès la bande-annonce (aguicheuse comme une pub de bagnole te faisant croire que tu ne rencontreras plus jamais un bouchon pour le reste de ta vie, une fois que tu...

105 16
L'ordre du Phénix : quand le bourreau devient victime

Ron est homophobe, impulsif, lubrique ou bien toxico, et à moindre défaut alcoolo. Ron, quoiqu'on en dise est un type normal, un quidam comme il en court les rues. Il a toutes les cartes en main pour paraître détestable et le devient sans trop se forcer. Sauf qu'en apprenant l'annonce de sa mort prochaine, il en vient à cerner bien plus à quoi «survivre» fait allusion, car jusqu'alors rester en vie pour lui ne signifiait rien de plus que boire, tirer son coup et s'injecter une intraveineuse... Lire la critique de Dallas Buyers Club

4 1
PostsDallas Buyers Club
Critiques : avis d'internautes (391)
Dallas Buyers Club
  • Tri :
  • recommandées
  • positives
  • négatives
  • plus récentes
MacDrame Cowboy

Que reste-t-il ne nos années 80 ? De ces années de tenues et de coiffures improbables et d’une chanson française en berne ? De ces années d’un monde ouvrier britannique matraqué à coups de haine par d’une dame au cœur de fer ? Il en reste un drame de l’amour, que les plus farfelus attribuent à un laboratoire situés aux Etats-Unis, dont les expériences auraient mal tourné. Il en reste une... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

113 21
Avatar Jambalaya
9
Jambalaya ·
Oscars buyers club

On a beau taper sur l'approche toujours identique des studios pondant des blockbusters décérébrés, type Marvel Studio & consorts, force est de constater qu'une même logique de cahier des charges semble s'appliquer à un autre genre de films, ceux calibrés pour rafler des oscars & récompenses affiliées. Scénario porteur d'une thématique dense, réalisation empreinte de gravité à... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

96 10
Avatar Hypérion
7
Hypérion ·
Protéger et sévir

Ah les années 80 ! Ses lunettes bizarres, cette insouciance ambiante, cette impression que la vie peut se vivre au jour le jour car tout va bien et tout ira bien après - toute ressemblance avec une précédente critique serait totalement fortuite ! Les années 80, cette époque où l'on ne connaissait pas le préservatif ! Ne pas connaître n'est pas tout à fait exact puisque l'homme a cherché à... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

29 10
Avatar Noménale
9
Noménale ·
Critique de Dallas Buyers Club par мс³

Dallas Buyers Club, par où commencer ? Un film tout simplement fantastique, une histoire incroyablement touchante sur une sorte de cowboy homophobe fan de rodéo qui se retrouve du jour au lendemain confronté à la maladie du sida, une chose qui va complètement changer sa vie et surtout ses avis sur les choses. Un homme qui va prendre des risques et des choix qui vont changer la vie d’énormément... Lire la critique de Dallas Buyers Club

5
Avatar мс³
10
мс³ ·
Découverte
Bulls on Parade

[PAS DE GACHAGE/SPOILER FREE] Signé Jean-Marc Vallée et ne versant jamais dans le pathos, "Dallas Buyers Club" nous raconte l'histoire du texan Ron Woodroof, redneck grande gueule (pléonasme ?) électricien carburant à l'alcool et au sexe, accessoirement homophobe, adepte du rodéo et bagarreur à qui l'on va diagnostiquer le VIH au milieu des années 80, alors que le virus du SIDA est encore assez... Lire l'avis à propos de Dallas Buyers Club

100 33
Avatar Gothic
9
Gothic ·
Toutes les critiques du film Dallas Buyers Club (391)
SéancesDallas Buyers Club
Projeté dans 2 cinémas cette semaine
ou
Toutes les séances pour Dallas Buyers Club
Bande-annonce Dallas Buyers Club
Vous pourriez également aimer...