AIDS soignant

Avis sur Dallas Buyers Club

Avatar JimAriz
Critique publiée par le

Chaque début d'année voit débarquer sur nos écrans français une grande partie des nommés et grands favoris aux oscars. Labellisé ''True Story'' et donc candidat idéal de la cérémonie, Dallas Buyers Club raconte l'histoire incroyable de Ron Woodroof , un redneck homophobe diagnostiqué séropositif qui va se battre contre l'industrie pharmaceutique de son pays.

Dans le fin fond du Texas, où sida rime avec homosexualité, Ron Woodroof apprend brutalement sa séropositivité. Loin des clichés hollywoodiens Ron incarne le parfait salaud qui se rapproche de ceux qu'il avait opprimé, pour se faire toujours un peu plus de blé. Mais malgré tous ses travers, la principale réussite du film est qu'on s'attache malgré tout à ce personnage. Jean-Marc Vallée filme sans misérabilisme cet homme et ne prend pas en empathie le spectateur comme aurait pu le faire Steve McQueen la semaine dernière. Le film jongle habilement entre tragédie et comédie. Néanmoins le plus grand mérite du film revient à Matthew McConaughey qui livre une prestation époustouflante. C'est simple, sa seule performance suffit au plaisir qu'on a à voir ce film.
C'est malheureusement aussi tout ce qu'on en retiendra, avec la bonne performance d'un autre transformiste, Jared Leto. En effet la mise en scène de Vallée, bien que sobre et efficace, est sans personnalité. Le scénario, lui, manque de souffle. Certes Dallas Buyers Club met en lumière un scandale pharmaceutique peu connu, mais il est sorti vingt ans trop tard pour avoir un réel impact. Si le film est largement à la hauteur des oscars, certains cinéphiles pointilleux pourraient en attendre plus d'un film qui peine à aller au-delà de son sujet. Pourquoi le réalisateur nous raconte-t-il cette histoire ? La mise en scène trop peu inventive nous en dit rien. Jean-Marc Vallée ne transcende pas ce scénario adapté, mais a tout de même le mérite de nous le raconter de la plus propre des façons. Le réalisateur a eu l'intelligence de s'effacer derrière ses comédiens, ce que Steve McQueen aurait peut-être dû faire. Alors film à oscars Dallas Buyers Club ? Oui, mais seulement pour ses acteurs.

Le film est une incontestable réussite mais vit et survit uniquement grâce à son duo d'acteur.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 277 fois
7 apprécient

Autres actions de JimAriz Dallas Buyers Club