Matthew "oscar 2014" McConaughey

Avis sur Dallas Buyers Club

Avatar easy2fly
Critique publiée par le

Je m'attendais à un mélodrame, à avoir l’œil humide et la gorge serrée en permanence, à enchaîner les kleenex et sortir avec les yeux rougis par une fin poignante. Ce ne fût pas le cas, bien sur, il y a des moments difficiles, mais on sourit bien plus, c'est subtil et cela permet de désamorcer les divers drames qui ponctuent l'histoire.

J'attends l'oscar pour Matthew McConaughey, cet électricien cowboy macho homophobe cocaïnomane baiseur alcoolique, qu'il réussit à rendre sympathique, tout en nous exhibant son corps amaigri, une performance physique en symbiose avec son jeu d'acteur, il est exceptionnel. Je suis moins enthousiaste envers Jared Leto, pourtant j'adore cet acteur qui meurt dans tout ses films (ou presque), il m'insupporte plus qu'il ne m'impressionne, est-ce du à mon côté homophobe ? Malgré tout, lorsqu'il est en présence de Matthew McConaughey, il le complète parfaitement et sa fin est le moment le plus difficile du film. On ne parle pas assez de Jennifer Garner, elle est très bien, alors que je ne suis pas fan, plus sobre que le duo "mâle", en médecin écartelé entre son esprit fermé et ce qu'elle découvre au travers du personnage principal.
Le trio fonctionne très bien, il se renvoie la balle mais il faut bien avouer que Matthew McConaughey les éclabousse de son talent, il les porte, il est le film et je vais arrêter de faire son éloge, sinon je vais en faire des pages et des pages sur lui, bref j'attends l'oscar et c'est non négociable.

Au-delà de ses excellents acteurs, il y a cette histoire réelle, cet homme qui vit dans un milieu machiste, abusant des pseudos plaisirs de la vie, qui vont causer sa perte, mais vont aussi faire de lui un autre homme, un homme meilleur, qui va affronter son sida, porté par un mental d'acier, ne reculant devant rien, mettant à contribution son esprit, qu'il avait mis en pause depuis un sacré moment.
Les personnes qu'il va croiser; surtout un médecin exilé au Mexique (excellent Griffin Dunne) et un travesti de bonne famille (Jared Leto donc); vont le changer, le faire avancer et lui permettre de mieux apprécier sa nouvelle vie, et influer positivement sur sa personne.
Après un début dramatique, le film devient plus léger, on se surprend à sourire, en se demandant si c'est bien correct face à ce sujet, puis on continue et on va même rire, c'est en cela que le film est excellent, réussir à nous détendre en suivant le parcours étonnant de Matthew McConaughey (à la fin de cet article, je saurais l'écrire spontanément, pour la prononciation, c'est une autre histoire), son histoire est improbable, personne n'aurait pu l'inventer, la vie est parfois plus grande que la fiction.

Les critiques étaient dithyrambiques, autant sur la performance de Matthew McConaughey, que sur le film et je n'ai pas été déçu, parfois un film rassemble tout le monde, celui-ci en fait parti, un peu comme "12 years slave" dont le point commun est JD Evermore, cet excellent second rôle. Décidément, ce film regorge de talents, sans oublier Jean-Marc Vallée, dont je vais faire une séance de rattrapage avec son "C.R.A.Z.Y." de 2005, mieux vaut tard, etc.....

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 315 fois
1 apprécie · 1 n'apprécie pas

easy2fly a ajouté ce film à 1 liste Dallas Buyers Club

Autres actions de easy2fly Dallas Buyers Club