La comédie musicale dramatique de Monsieur Von Trier

Avis sur Dancer in the Dark

Avatar Citronine
Critique publiée par le

Ce sixième film du réalisateur danois Lars Von Trier fait partie d'une trilogie qu'on appelle généralement « Les coeurs d'or », avec Les Idiots et Breaking The Waves. Dans ces trois films, les héros ou héroïnes sont fondamentalement gentils et ont des valeurs qu'ils respecteront quelque soient les circonstances, mais la vie leur impose des épreuves très difficiles, et la chance est rarement de leur côté.

Dans Dancer In The Dark, on découvre le désespoir d'une mère célibataire en passe de devenir aveugle, qui est prête à tout pour éviter à son fils, Gene, cette maladie héréditaire. Interprétée par la chanteuse islandaise Björk, cette immigrée tchécoslovaque, du nom de Selma, s'évade de sa triste vie de travail grâce à sa passion : les comédies musicales... Dans sa tête, les battements, frottements et grincements de l'usine métallurgique se tranforment en une musique rythmée sur laquelle elle s'imagine danser, transportée dans le monde merveilleux des comédies musicales. Mais par malheur, elle confie ses secrets à l'homme qui l'héberge, lequel la trahit en volant tout son argent. Dès lors, Selma se retrouve emportée par un tourbillon d'événements horribles. Finalement, sa décision de payer à tout prix l'opération dont son fils a besoin pour conserver la vue la mènera à la mort...

Ce film terriblement sombre est illuminé par la musique de Björk, qui incarne à merveille l'héroïne de l'histoire. Les affreux coups du sort qui s'abattent sur Selma semblent plus supportables dès qu'elle commence à danser et chanter, car dans les comédies musicales, tout finit toujours par s'arranger... On perçoit également dans ce film une critique du système judiciaire américain, où une innocente naïve peut se retrouver condamnée si aisément.

J'ai donc beaucoup apprécié ce film touchant, mais il me semble nécessaire d'aimer la musique de Björk pour ressentir la force et l'espoir qui se dégagent des scènes chantées. On peut aussi reprocher à Dancer in the dark son côté parfois trop mélodramatique, mais c'est une caractéristique de Lars Von trier que de jouer sur les excès... Dans tous les cas, c'est un film marquant qui vaut la peine d'être vu, quoiqu'il risque de vous plomber le moral !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 367 fois
Aucun vote pour le moment

Citronine a ajouté ce film à 1 liste Dancer in the Dark

  • Films
    Illustration

    Top 10 Films

    Avec : Mr. Nobody, Mulholland Drive, Le Septième Sceau, Dancer in the Dark,

Autres actions de Citronine Dancer in the Dark