L'élégance du Harrison

Avis sur Danger immédiat

Avatar Torpenn
Critique publiée par le

En 1990, pour A la Poursuite d'Octobre Rouge, on propose déjà à Harrison Ford le rôle du Jack Ryan de Tom Clancy. Trouvant le personnage du Soviétique plus intéressant, il commence par accepter le film mais à condition d'avoir le rôle qui sera refilé à Sean Connery avec le succès que l'on connait (qui se souvient d'Alec Baldwin par contre...), puis, a moitié par fainéantise et à moitié parce que personne ne va jamais voir de films de sous-marins, il laisse tomber l'affaire... Ce qui est dommage vu que c'est à peu près le seul qui ait marché et puis, si c'était pour accepter l'abominable K-19 douze ans plus tard, c'était bien la peine...

Deux ans plus tard, il s'empresse donc d'accepter Jeux de Guerre, film de Philip Noyce relativement honorable où il joue, encore bien, son éternel rôle de père de famille qui se prend malgré lui un tombereau de catastrophes dans la figure...

Suite au succès de l'aventure, on reprend les mêmes deux ans plus tard, avec un succès financier d'autant plus certain que le Fugitif est entre temps passé par là...

Je suis un inconditionnel d'Harrison Ford, je dois avoir vingt films de lui chez moi, j'adore sa classe intemporelle, son charme dévastateur, son soupçon de bougonnerie, son sourire un peu tordu, son regard parfois torve et son masochisme perpétuel. Pourtant, à un moment, il faut se rendre à l'évidence, quelque chose ne fonctionne plus.
Danger Immédiat nous présente un Harrison portant encore beau mais poussant son rôle habituel un tout petit peu trop loin. Le côté boy-scout et bon père de famille c'est gentil deux minutes, mais quand on est chef de la C.I.A., même par intérim et qu'on tombe des nues à la première opération un peu tendancieuse, moi je dis que le type s'est trompé de boulot. Et quand il part résoudre le problème tout seul en costume cravate dans la jungle de Colombie, je me dis que quelqu'un se fout de ma gueule quelque part...

A partir de ce moment, Harrison n'aura de cesse de choisir un par un tous les pires films possibles et de refuser soigneusement les bons rôles qu'on lui propose. Comme il sait bien que je fini quand même par les voir, je pense qu'il ne fait ça que pour me punir de quelque chose que je lui ai fait, mais comme j'ignore quoi, impossible d'arrêter l'engrenage...

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1425 fois
27 apprécient · 2 n'apprécient pas

Torpenn a ajouté ce film à 2 listes Danger immédiat

Autres actions de Torpenn Danger immédiat