Affiche Dangereusement vôtre

Critiques de Dangereusement vôtre

Film de (1985)

La bonne histoire de Papy Moore

L'heure du goûter dans une petite bourgade anglaise. - Papi, papi, dis tu nous racontes une histoire ? - Mais avec joie, mes petits enfants. Tiens vous ai-je déjà raconté celle où j'ai empêché un mec à trois tétons et un pistolet d'or de m'assassiner ? - Oui, oui, c'est celle avec le nain, elle était très drôle - Ah, et celle où je suis aller dans l'espace, avec le mec avec un dentier de... Lire l'avis à propos de Dangereusement vôtre

33 16
Avatar Bondmax
4
Bondmax ·

Le James Bond de trop pour Roger Moore ?

Je l'avais dit dans ma critique du précédent opus, ça n'allait pas du tout passer et effectivement, le visionnage ne s'est pas bien passé. Là ! On est arrivé à un stade où la parodie abusive n'allait plus être quelque chose de gênant. Ce qui me choque pas mal dans cette mission, c'est que Roger Moore avait déclaré à la fin du tournage Octopussy qu'il allait... Lire la critique de Dangereusement vôtre

19 10
Avatar LeTigre
6
LeTigre ·

Goodbye Stranger

Clap de fin, enfin, pour Roger Moore ! Quatorzième mission pour James Bond, Dangereusement Vôtre continue de placer Bond dans divers excès, mais ici, ça fonctionne plutôt bien. Sept, il aura porté sept fois le costume de Bond et finalement, Moore n'aura jamais été vraiment à son aise. Certes, il a des circonstances atténuantes, bénéficiant surement des plus mauvais... Lire l'avis à propos de Dangereusement vôtre

39 39
Avatar Docteur_Jivago
6
Docteur_Jivago ·

What a view .... -To a kill !

James Bond enquête sur un magnat de l'électronique et psychopathe notoire, Max Zorin. Ce dernier projette rien de moins que la destruction de la Silicon Valley à San Francisco pour s'assurer le monopole du marché des puces électroniques. Septième et dernier tour de piste pour Roger Moore (58 ans au compteur, il a battu le record d'âge dans le rôle), cette fois la girl du jour a l'âge... Lire la critique de Dangereusement vôtre

18 10
Avatar Jackal
6
Jackal ·

Bye Bye, Roger.

Il était temps ! Au bout de sa septième incarnation de l'agent 007, Roger Moore tire enfin sa révérence ! Pas que je n'apprécie pas le comédien mais je dois avouer que j'ai toujours eu énormément de mal avec son interprétation de James Bond. Il perd d'ailleurs ici le peu de crédibilité qu'il avait à mes yeux, paraissant définitivement trop vieux pour ces... Lire l'avis à propos de Dangereusement vôtre

15 6
Avatar Gand-Alf
3
Gand-Alf ·

Les diamants sont peut-être éternels, mais pas Moore...

Ayant récupéré une puce électronique volée aux Russes, James Bond (Roger Moore) est mis sur la piste d’un industriel français (Christopher Walken), qui veut faire disparaître la Silicon Valley, afin d’obtenir le monopole du marché des puces électroniques dans le monde. Une mission de routine pour Bond, qui se voit une dernière fois incarné par un Roger Moore qui, après ce... Lire la critique de Dangereusement vôtre

5 1
Avatar Tonto
6
Tonto ·

Bye Bye Roger

Voici enfin l'ultime mission pour ce brave Roger Moore ! Malgré son parcours souvent critiqué, il aura tout de même tenu le rôle le plus longtemps dans l'histoire de la franchise. Avec ce "A view to a Kill", Moore peut partir dignement. John Glen attaque sa troisième mission consécutive, et ne cesse de s'améliorer. Ayant déjà placé la... Lire la critique de Dangereusement vôtre

7 5
Avatar Rcan
8
Rcan ·

L'Île des micro-processeurs

Parenthèse autobiographique pour ouvrir la critique de ce quatorzième volet des aventures de James Bond 007: je ne saurais l'évaluer avec objectivité et le noterai donc durement au regard de mes propres critères. Dangereusement vôtre est le premier James Bond que j'ai vu, par désir de retrouver Patrick Macnee, celui qui m'a fait découvrir... Lire l'avis à propos de Dangereusement vôtre

6
Avatar Frenhofer
7
Frenhofer ·

Le Bond de trop pour pépé Moore

Bon, je conçois que je suis un peu acerbe dans mon titre de critique, mais c'est dicté par la colère ! La colère de voir un Bond aussi mauvais, aussi poussif, aussi mou, avec ce pauvre Roger Moore qui s'accroche à ce rôle comme une bernique à son rocher et qui n'est pas capable de se rendre compte qu'il aurait dû arrêter ; en 1985, il a 58 ans, il n'est plus crédible en James Bond qui... Lire la critique de Dangereusement vôtre

8 17
Avatar Ugly
5
Ugly ·

Papy Roger fait de la résistance

Cette dernière mission de l'agent Roger Moore s'éloigne des codes habituels (pour une fois, l'atmosphère ne souffre d'aucun kitsch, les gadgets sont rares, la musique culte n'est pas utilisée une seule fois) et se veut dans l'ensemble plus réaliste qu'à l'accoutumée. On note aussi un cadre radicalement plus urbain comparé aux précédentes aventures qui étaient davantage... Lire la critique de Dangereusement vôtre

8 6
Avatar Libellool
8
Libellool ·