Ryan Gosling : l'ange déchu

Avis sur Danny Balint

Avatar Sheldon69
Critique publiée par le

Ryan Gosling est un caméléon comme on en voit rarement au cinéma. Il ne surjoue pas et a déjà composé pour son jeune âge avec une palette impressionnante de rôles atypiques, qui diffèrent complètement les uns des autres. Vous l'aurez compris, je suis fan de l'acteur. Si la révélation fût pour moi (et comme beaucoup d'autres) son interprétation dans "Drive", j'ai depuis enrichi ma "Gosling Culture" en passant à la loupe tous ses anciens films, des plus commerciaux ("The Notebook" se hisse en haut des marches du podium dans cette catégorie avec notamment le MTV Movie Award du "Meilleur Baiser", rien que ça!) aux plus indépendants ("Lars and the Real Girl" que je conseille fortement, ou encore "Half Nelson" qui lui a valu une nomination à l'Oscar du meilleur acteur en 2007). C'est au sein de cette dernière catégorie qu'appartient le film "Danny Balint", nommé aussi "The Believer", à juste titre. Ce dernier met en effet en scène l'histoire vraie d'un juif néo-nazi tiraillé entre ses origines juives et le groupuscule néo-nazi auquel il appartient désormais. Avec Ryan Gosling dans le rôle principal, le film prend à contre-pied les clichés habituels des films du genre en peignant le portrait d'un personnage ambigu avec un héritage juif qu'il déteste mais fait partie de lui (American History X fait pâle figure à côté en jouant la carte de la violence à outrance). N'hésitez plus, et plongez dans ce classique du genre qui avait remporté en 2001 le Grand Prix du Jury au Festival du film indépendant de Sundance.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1557 fois
8 apprécient

Autres actions de Sheldon69 Danny Balint