Only God Forgives

Avis sur Danny Balint

Avatar ChocBonham
Critique publiée par le

Sur le papier, ce film aurait franchement de quoi séduire: les oscillations d'un néo-nazi d'origine juive, adaptation à l'écran d'une histoire vraie...

Cependant, le long-métrage n'a cessé de m'exaspérer, chose pourtant étonnante pour sa courte durée.

Tout d'abord, cassons un peu cette pseudo-"légende": Non, Ryan Gosling ne joue pas bien.
Il fait partie de ces acteurs qui ne cessent de ressasser encore et toujours leur même non-jeu d'acteur, leurs mêmes expressions similaires à chaque film, et se range du coup avec les Tom Cruise et autre consorts (ce n'est qu'une pierre que je jette, vous m'en voyez navré, il fallait bien que ça sorte).

Seulement, on sait bien que Ryan Gosling peut malgré sa présence laisser s'épanouir tout le talent de son réalisateur, on l'a très bien vu plus récemment dans Drive ou dans la moindre mesure Love & Secrets (je ne peux pas encore me prononcer sur The Place beyond the pines). Là n'est donc pas le problème.

Déjà, aucune demie-mesure ne semble exister à première vue: les néo-nazis sont le crâne rasé, jeans retroussés, doc martens aux pieds, arborant fièrement des t-shirts aux croix gammées proéminentes, aussi instruits que des manches à balai, tandis que les juifs sont toujours une kippa sur la tête, et vêtus des habits traditionnels.
Danny Balint le personnage principal semble donc représenter cette demie-mesure. Seulement, tout ce que l'on voit, c'est un personnage totalement indécis, mais surtout au-delà de ça, un personnage qui n'est pas crédible pour un sou, capable de changer d'avis en deux secondes chrono, et pire encore de se contredire bien des fois.

Le film paraît totalement flou, se perd dans des méandres pseudo-philosophico-religieux, et lasse donc très rapidement le spectateur. Aucune scène n'est réellement crédible, aucun discours ne se tient de long à large, et pour un film avec un tel sujet, c'est pour le moins handicapant. Dommage, car le scénario de base aurait pu permettre une recherche approfondie et particulièrement intéressante autour de la psychologie du personnage, de ses pensées et convictions, choses totalement survolées, à peine esquissées dans le film.

Je termine simplement sur le formel: les plans et mouvements de caméra ne desservent absolument pas l'action, préférant montrer ce qui est évident plutôt que ce qui serait intéressant... En bref, un film totalement raté à mon goût.

(cela faisait des mois que je n'avais pas rédigé de critique, mais là c'était nécessaire)

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1733 fois
30 apprécient · 11 n'apprécient pas

Autres actions de ChocBonham Danny Balint