Affiche Dans la chaleur de la nuit

Critiques de Dans la chaleur de la nuit

Film de (1967)

Critique de Dans la chaleur de la nuit par Gérard Rocher

Un crime crapuleux vient d'être découvert dans Sparta, une petite bourgade du Mississipi, lors d'une ronde effectuée par un policier. Pendant ce temps, sortant d'un train, un homme noir , assis sur un banc de la gare attend tranquillement la correspondance pour se rendre dans une autre ville. C'est alors que l'adjoint du shérif, à la recherche d'un coupable, arrête cet homme et l'interpelle... Lire la critique de Dans la chaleur de la nuit

48 9
Avatar Gérard Rocher
9
Gérard Rocher ·

A real nice, quiet boy all the way in

Nous sommes à l'été 1967 quand sort aux Etats Unis le film In the heat of the night. Malcom X est mort depuis deux ans, Martin Luther King sera assassiné l'année suivante, la lutte pour les droits civiques est à son firmament. Sidney Poitier est l'unique star noire à Hollywood et l'année 1967 marque le pic de sa carrière. Il joue dans deux films : Guess who's coming to dinner de Kramer et In... Lire la critique de Dans la chaleur de la nuit

40 6
Avatar gallu
7
gallu ·

Do the right thing

Alors qu'un meurtre vient d'être commis dans une petite ville du sud des États-Unis, un noir va d'abord être mis en accusation... jusqu'à ce que la police découvre qu'il est lui aussi officier et qu'ils vont devoir collaborer sur l'enquête. Quintuple lauréat à la cérémonie des oscars 1967, In the Heat of the Night nous immerge dans le sud profond des États-Unis où le racisme... Lire la critique de Dans la chaleur de la nuit

39 5
Avatar Docteur_Jivago
7
Docteur_Jivago ·

Dans la profondeur du Sud

C'est probablement le grand rôle de Sidney Poitier, acteur qui deviendra le symbole du libéralisme américain en défendant dignement la cause Noire à Hollywood, dans un pays où les rapports entre Blancs et Noirs ont toujours été houleux et problématiques. C'est exactement ce qui fait l'objet de ce polar psychologique très efficace, devenu depuis un classique, et à sa sortie un grand succès... Lire l'avis à propos de Dans la chaleur de la nuit

18 4
Avatar Ugly
8
Ugly ·

162 dollars et 25 cents par semaine

il y a des films que je peux regarder plusieurs fois avec une fascination permanente, Dans la chaleur de la nuit est un chef-d’œuvre dont je ne me lasserai jamais. Dès le générique d'ouverture avec le train qui arrive sur la musique de Quincy Jones et la voix de Ray Charles, vous savez que vous allez regarder un petit bijou; Sydney Poitiers incarne l'inspecteur Tibbs qui se... Lire l'avis à propos de Dans la chaleur de la nuit

10 4
Avatar doc_ki
10
doc_ki ·

Ce Mississippi qui broie du Noir

Quelques mois à peine avant la disparition tragique de Martin Luther King, en plein mouvement des droits civiques, Norman Jewison prit le parti de porter sur grand écran un roman de John Ball plongeant ses racines dans le racisme ordinaire et la discrimination encore à l'oeuvre dans les anciens États esclavagistes du sud des États-Unis. Bercé par les partitions inspirées de Quincy Jones,... Lire la critique de Dans la chaleur de la nuit

17 1
Avatar Cultural Mind
8
Cultural Mind ·

Sparta VS Virgil

Un restaurateur (blanc) à l'air niais, peu porté sur l'hygiène de son boui-boui et qui s'applique à tuer les mouches avec un élastique... Un policier (blanc), son client, qui n'a pas l'air plus futé... Plus tard, ce policier écoute dans sa voiture une chanson redneck drôlatique (dans laquelle il est question d'individus aux jambes arquées, aux dents de lapin, au... Lire l'avis à propos de Dans la chaleur de la nuit

4 3
Avatar Arnaud Fioutcheur
7
Arnaud Fioutcheur ·

Critique de Dans la chaleur de la nuit par limma

Ce métrage datant de 1967 seulement trois ans après la signature des droits civiques le 2 juillet 1964 aux Etats-Unis ne montre pas tant une enquête policière qu'un constat que la bataille pour l'égalité est loin d'être gagnée. Un homme œuvrant pour l'économie de la ville est tué dans une petite ville du Mississipi. Un flic de passage, Virgil Tibbs, sera arrêté sans sommation, homme... Lire l'avis à propos de Dans la chaleur de la nuit

11 3
Avatar limma
8
limma ·

Critique de Dans la chaleur de la nuit par AMCHI

Noman Jewison n'est pas un cinéaste dont j'apprécie les films en général mais avec Dans la chaleur de la nuit il faut reconnaître qu'il a fait du bon travail bien que la mise en scène reste assez classique. L'enquête est efficace et ce polar dénonçant le racisme est prenant, il comporte quelques belles scènes (la claque de Tibbs) et les acteurs offrent de bonne... Lire l'avis à propos de Dans la chaleur de la nuit

6
Avatar AMCHI
7
AMCHI ·

L'expert

Ce que j'aime bien quand je choppe dans une liste de vieux films que je ne connais pas, c'est que je n'ai vraiment que le titre comme indice sur ce que pourrait être le film. Dans la chaleur de la nuit. Un beau titre qui n'est pas sans rappeler l'atmosphère de Do the right thing. J'ai donc bien eu une image sur le racisme en tête, puis bien sûr l'aspect 'chaleur' et enfin probablement un film... Lire la critique de Dans la chaleur de la nuit

6
Avatar Fatpooper
7
Fatpooper ·