Je est un autre !

Avis sur Dans la peau de John Malkovich

Avatar Easty
Critique publiée par le (modifiée le )

Quand on se désole de voir que tous les 'jeunes cinéastes' sont tous plus nuls, inintéressants ou bobos les uns que les autres, on se souvient d'un pur joyau des années 90 qu'on a un peu injustement oublié. Dans la peau de John Malkovich est une perle rare, un film qu'un Bunuel ou un Marco Ferreri auraient peut-être fait ...Sens de l'absurde élevé, dialogues je-m’en-foutistes tellement surprenant qu'on se demande si c'est bien un film américain moderne et surtout une incroyable fable métaphysique ou spirituelle sur l'identité et le désir.
Et le plus grand talent du film, c'est d'avoir compris que l'enjeu virtuel du film, son délire omniprésent, nécessitait une dose forte de réalité presque palpable, un plafond tellement bas qu'on en ressent un mal de dos ..
C'est bien le film d'une génération qui aimerait tant vivre la vie d'un autre, d'une star si possible et qui finit dans les poubelles de l'histoire..
L'étude sur le désir est en plus riche et très poussée, puisque Spike Jonze nous dit que ce désir est au moins un jeu à trois et que derrière l'objet du désir se retrouve un autre désir et une autre identité. En un film, Spike Jonze détruit tout un pan de la pensée occidentale pour qui l'identité est Un et indivisible...
Un corollaire de cette vertigineuse pensée, c'est l'absence de différence entre les humains comme cette géniale scène des clones. Lorsqu'il n'y a plus de différences, il n'y a plus de discernement, de logique ni de distance et l'hallucination règne ..

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 1809 fois
22 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Easty Dans la peau de John Malkovich