Affiche Dans la ville blanche

Critiques de Dans la ville blanche

Film de (1983)

La ville blanche ? Alger, Essaouira Casablanca ? Pourquoi la ville blanche ?

De ce film je retiens, en vrac : l'arrivée, l'inconnu, la découverte, l'inquiétude, l'excitation, l'installation, la déambulation, la séduction, l'errance, la déchéance, la perte, l'incertitude, une horloge qui tourne à l'envers, une femme avec des nattes, des fesses blanches, des cris dans la rue, des marches, se trouver et se perdre dans la ville, la mélodie du portugais, la distance, le... Lire l'avis à propos de Dans la ville blanche

3 1
Avatar Le_sanskrit_tique
8
Le_sanskrit_tique ·

Hommage à Bruno Ganz : être l'homme égaré qui ne sait où il va

En compagnie de Bruno Ganz nous errons dans la ville nacrée où l’espace et le temps se trouvent sans cesse redessinés au gré des égarements de notre protagoniste principal. L’homme de la mer reconnaît son instabilité fondamentale : à l’étroit dans sa cabine, écrasé par l’infini lorsqu’il en sort et contemple l’étendue aqueuse l’enveloppant. La ville fonctionne de la même manière et, ainsi, le... Lire la critique de Dans la ville blanche

Avatar Fêtons_le_cinéma
10
Fêtons_le_cinéma ·

Critique de Dans la ville blanche par Eric Pokespagne

Bruno Ganz est immense, Lisbonne chaude et envoûtante, mais Tanner piétine et ne réussit pas un autre grand film. Une déception, mais "Dans la Ville Blanche" reste une expérience féconde… [Ecrit en 1983] Lire la critique de Dans la ville blanche

Avatar Eric Pokespagne
7
Eric Pokespagne ·