La vie ne perd jamais ses droits

Avis sur Dans les champs de bataille

Avatar Aurea
Critique publiée par le

Un film vu une fois encore au Festival de La Rochelle, lequel me permet depuis trois ans de découvrir des oeuvres venues d'ailleurs : films inédits, expérimentaux, premiers long métrages, comme c'est le cas pour Dans les champs de bataille de Danielle Arbid, réalisatrice libanaise dont le film est sorti en 2004.

Liban 1982 : le pays est en guerre et l'on vit au rythme de cette famille libanaise chrétienne où la vie prend à chaque instant sa revanche sur la mort qui rôde.
Désirs exacerbés d'adolescentes pleinement femmes qui veulent vivre leur sexualité tout en rêvant du Prince Charmant : des scènes d'une belle sensualité où Siham la Syrienne, jeune bonne rebelle de cette famille maronite d'origine bourgeoise, se fait renverser à l'arrière d'une voiture de fortune, prise d'une rage fiévreuse, d'un appétit forcené d'aimer là sur l'instant, sorte d'exutoire à l'angoisse du lendemain à laquelle nul n'échappe, un rapport aux sens et au toucher très prégnant comme le souligne la réalisatrice :

" je voulais fragmenter un monde que l'on ne perçoit que par bribes et filmer instinctivement, très près des corps, dans les détails. Comme un canevas qui se tisse et n'est révélé qu'à la fin dans sa totalité. Je voulais que la couleur du béton rappelle la couleur de la chair et que la chair soit omniprésente dans le film. De la noirceur des décors à la vulnérabilité des corps, j'imaginais comme un voile qui envelopperait ce film dans un passé violent et bien protégé, qui ne devient jamais présent"

Des scènes fortes et crues qui se déroulent sous le regard complice de Lina qui à 12 ans veille avec sollicitude sur cette aînée qui la fascine par sa liberté sexuelle mais surtout son indépendance et sa faconde face à la tyrannie et l'abus de pouvoir de la toute puissante Mère figure tutélaire et "patriarcale" de la famille.

Une réalisation en partie autobiographique où la réalisatrice , outre son vécu dans ce Beyrouth en guerre, fait preuve d'un style très personnel.
Film de caractère d'une femme de caractère : j'ai beaucoup aimé.

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 528 fois
14 apprécient · 2 n'apprécient pas

Aurea a ajouté ce film à 2 listes Dans les champs de bataille

Autres actions de Aurea Dans les champs de bataille