Avis sur

Dans ses yeux par Diego290288

Avatar Diego290288
Critique publiée par le

Je n'avais jamais vu de film d'argentin à l'exception du sympathique quoique un peu chiant, Bombon El Péro et de l'excellent La Méthode, même si dans le cas de ce dernier il s'agissait plus d'une coproduction que d'un métrage 100 % argentin.
Oscar du meilleur film étranger, Dans ses yeux m'intriguait à cause de son histoire atypique qui marie astucieusement plusieurs genres : le thriller, le film romantique, le film politique et même la comédie dans une moindre mesure. Après vision de la bête, un constat s'impose : filez le voir avant qu'il disparaisse de l'affiche !

La grande force du métrage de Juan Jose Campanella réside dans le fait qu'aucun des genres sollicités ne prend le pas sur les autres, au contraire ils se complètent pour former un tout cohérent.
A travers cette enquête policière somme toute assez classique, le film propose une construction narrative à plusieurs niveaux : d'abord il y a d'abord les protagonistes brillamment écrits et dont les turpitudes font écho aux rebondissements de l'enquête. Ainsi, sur plusieurs années, on assiste au travail de deuil d'un mari éploré et surtout à une bouleversante histoire d'amour entre deux individus séparé par le niveau social et prisonniers de leurs certitudes. En toile de fond, Campanella évoque le passé douloureux de l'argentine est notamment la dictature dont l'apparition introduit une tension palpable dans le récit et offre au métrage quelques scènes qui ne sont pas sans rappelés les films politiques des années 70-80 comme ceux de Costa-Gavras.

L'incroyable richesse du scénario est transcendée par une mise en scène de haut vol qui flirte parfois avec le génie notamment lors d'un plan séquence hallucinant dans un stade en ébullition. Les acteurs sont également pour beaucoup dans la réussite du métrage : du couple Ricardo Darin / Soledad Villamil qui irradie l'écran, aux seconds rôles comme Guillermo Francella à la fois hilarant et touchant en alcoolique notoire et bien loin d'être un simple ressort comique ou Pablo Rago génial en veuf torturé.
Au final, il n'y a pas grand-chose à jeter dans ce film et on pardonnera volontiers une fin un peu trop expédiée à mon goût.
Rappelant les meilleurs films Coréens (si, si j'ai pensé à Memories of Murder même si le contexte et le pitch n'ont rien à voir) de par sa capacité à mélanger les genres mais aussi par sa rigueur formelle et sa direction d'acteur remarquable, Dans ses Yeux n'est pas loin d'être un chef d'œuvre et franchement, même si j'ai une préférence pour un Prophète qui méritait autant sinon plus l'Oscar, on ne peut pas parler de vol caractérisé.
En plus c'est un premier film, donc chapeau !

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 273 fois
3 apprécient

Autres actions de Diego290288 Dans ses yeux