Danse avec les loups faisait partie des films qui avaient bercé mon enfance, autant dire qu'à l'époque, je n'avais pas le recul nécessaire pour appréhender une oeuvre comme je pourrais le faire aujourd'hui, ce qui explique pourquoi j'en avais d'excellents souvenirs.
Ma plus grande erreur fut donc de le revoir à nouveau il y a quelques mois.


Je vais commencer par relever quelques aspects problématiques qui entachent particulièrement ce film. Premièrement, il souffre de longueurs pesantes. Manifestement, Costner ne sait pas manier la beauté ou la tension sur des plans de longues durées ou des séquences lentes, ce qui a pour conséquence de produire des sensations de lourdeurs interminables à l'écran. Mais le détail qui m'a sûrement le plus embêté dans le film, et c'est ce qui fait considérablement descendre la note, c'est le manichéisme absolument indigeste qui y est présent. Oui, je parle bien des personnages constituant la tribu adverse de celle dans laquelle se trouve Costner, qui ne sont rien d'autres que des imbéciles assoiffés de sang, qui jouissent d'une cruauté abjecte en ayant pour seul objectif dans leur existence de terrasser leurs adversaires. Il n'y a strictement aucune crédibilité dans toutes ces séquences du film. On aurait apprécié davantage de subtilités dans la gestion et la construction de l'autre tribu, mais ce partage binaire entre les gentils et les méchants à l'américaine est mille fois faux d'un point de vue historique, et pour ce qui est du point de vue fictionnel, il est juste caricatural, grotesque, absurde et délirant.


Pour autant, la relation entre la jeune amer-indienne et Costner est plutôt intéressante, de même, l'attachement que le réalisateur parvient à créer avec le loup "Chaussette" est bien amené au fil de l'histoire. Aussi, on arrive à être immergé dans l'univers et l'ambiance de cette petite communauté amer-indienne.


Danse avec les loups est pour finir une déception mais il n'est non plus un très mauvais film car il possède des qualités intrinsèques non négligeables. Les éloges que je vois constamment tourner autour de ce film participent à l'idée que ce film est selon moi grandement surestimé, en cela qu'il souffre de nombreux défauts, dont certains qui lui sont préjudiciables. Il fait partie des films que je ne reverrai plus.

Tystnaden
5

Le 21 janvier 2020

10 j'aime

2 commentaires

Danse avec les loups
Sergent_Pepper
8

The West Wind

Rien ne destinait Danse avec les loups au succès qu’il rencontra, et à la petite postérité dont il jouit, le rangeant du côté des classiques tardifs de la mythologie hollywoodienne. Monté dans la...

il y a 3 ans

46 j'aime

11

Danse avec les loups
Jambalaya
10

Into The Wild

On croyait le western moribond, le genre ne faisant que survivre depuis un âge d’or révolu et ne proposant que des réalisations de niveau moyen comme Young Guns ou encore Silverado. Personne...

il y a 9 ans

42 j'aime

12

Danse avec les loups
Eren
10

À la croisée des pas Sioux

Rares sont les films qui soulèvent en moi une certaine disposition à les accepter tels quels, sans que mes penchants égocentriques ne fassent irruption importunément. Les morceaux de ce film...

il y a 8 ans

41 j'aime

2001 : L'Odyssée de l'espace
Tystnaden
10

Valse poétique et philosophique : une odyssée de l'humanité

Il est toujours compliqué d'établir une critique sur les films de Kubrick, mais l'épreuve redouble certainement de difficultés quand il s'agit de 2001, L'odyssée de l'espace, qui marque un tournant...

il y a 2 ans

16 j'aime

9

L'assassin habite au 21
Tystnaden
8

Le cinéma français... C'était vraiment grandiose autrefois !

Ahlalala le cinéma français d'antan, c'était quand même bien autre chose que ce qu'on peut nous donner à voir aujourd'hui sur les écrans, avec un humour souvent grossier et abrutissant, accompagné...

il y a 2 ans

15 j'aime

15

Le Désert rouge
Tystnaden
10

Poésie ardente

Le Désert rouge est un léger tournant dans la carrière brillante du cinéaste Michelangelo Antonioni. Si cette petite révolution s'effectue par l'apparition d'une nouveauté tout de même notable : la...

il y a 2 ans

13 j'aime

3