La critique d'un Wicasa Wakan

Avis sur Danse avec les loups

Avatar Kalimera
Critique publiée par le

Je suis en train de lire "L'amour, la mort " de Dan Simmons, auteur aussi de "The Terror", pas la série... le roman , que je vous conseille aussi d'ailleurs.
"L'amour, la mort" est un recueil de quelques longues nouvelles, dont je vous parlerais plus longtemps dans une autre critique.
Ce que je veux vous faire lire aujourd'hui est la critique du film "Danse avec les loups" d'un vieux Dakota, chaman, homme médecine, narrateur de la nouvelle: "Coucher avec des femmes dentues" (oui c'est savoureux !)
C'est parti !

...Mon petit-fils Leonard Sweetwater organisa cette soirée afin que je ne meure pas sans avoir vu cette merveilleuse chose qui avait été faite pour notre peuple.
Et bien je suis sorti au milieu du film...., j'étais reparti à pied pour rentrer chez moi, à soixante kilomètres de là.
Le film me donnait envie de vomir. Et j'ai vraiment vomi, mais c'était peut-être les burritos dégueulasses que Leonard avait servis avant de passer la cassette.
Mes petits enfants en faisaient toute une histoire parce qu'on parlait parfois Lakota
dans ce film, le peu que j'ai entendu était épouvantable-cela avait l'air aussi stupide que l'anglais parlé par un étranger qui a mémorisé des mots sans connaitre leur signification, ou sans savoir quelle syllabe accentuer.
.....Mais ce n'est pas l'idiotie du langage qui m'a poussé à partir. C'est le mépris.
Après avoir vomi, j'ai pleuré durant ma longue marche...
Je pleurais parce que mes propres descendants pensaient que ce film montraient notre peuple tel qu'il avait été.
Celui qui a fait un film comme ça est une fouine, et le film aurait dû s'appeler "Danse avec les fouines".Je trouve qu'il joue un personnage lent et stupide, qui se conduit comme une fouine; au lieu de l'accueillir parmi eux, de lui faire la fête, de lui donner un beau nom et une femme...., mes ancêtres auraient fait semblant de ne pas le voir. Ou, s'il avait insisté, continué à tourner dans le coin, ils lui auraient coupé les couilles.
Non, ce qui m'a fait vomir, puis pleurer, c'était que mon propre peuple ne voyait pas le mépris qu'il y avait dans ce film.
Le mépris que seul un conquérant absolu peut montrer envers ceux qu'il a totalement conquis.
.....
Les imbéciles efféminés, amoureux de la paix, écologiquement parfaits, que ce film avorté présente comme des Dakotas, ne pouvaient sortir que de la cervelle d'un Wasicum californien amateur de surf. C'est puant de condescendance.
Plein d'un mépris issu d'une absence de peur ou de respect pour un peuple qui autrefois a joyeusement coupé les couilles de vos ancêtres.
C'est l'arrogance pleine de dédain de quelqu'un qui condescend à la compassion parce que cela ne coûte rien..

Voilà pour un des films le plus récompensé de l'histoire !

Je précise que ma note date d'avant cette critique, par soucis d’honnêteté, je ne l'ai pas changée.
Et si je vous fait part de cette longue citation c'est que je suis tout à fait d'accord avec elle ....

Et vous, avez-vous apprécié la critique ?
Critique lue 181 fois
5 apprécient · 1 n'apprécie pas

Autres actions de Kalimera Danse avec les loups